Tous les articles classés dans : Restaurants

l’Edulis, Granville

  Envie de petite adresse, celle que l’on trouve au fond d’une impasse, pas très grande, mais où on y mange remarquablement bien ? C’est tout ce qui caractérise ce restaurant l‘Edulis de Granville, cela fut une super découverte. On rentre ? Nous cherchions une petite adresse pour se retrouver avec Lalydo, on ne pensait pas que l’on trouverait aussi bien. Vu de dehors difficile d’imaginer qu’il y a un restaurant cacher là, et pourtant l’ardoise du jour nous propose un plat du jour autour de 15 € (20 € avec le dessert) et quand on voit la qualité de ce qui nous a été présenté, le rapport qualité/prix est incomparable.     Sans pour autant avoir vu l’intégralité de sa carte, il est clair que Jonathan Datin, le chef, utilise des produits frais et de saisons, c’est moderne tout en étant simple. Nous avons commencé avec des petits amuse-bouches salées aux formes sucrées (choux et panna cotta), détournement très à la mode en ce moment. À travers son plat, j’ai senti un respect des …

Nouveau chef au Landemer

    Il y a peu, j’ai été invité à rencontrer le nouveau chef du restaurant le Landemer et sa cuisine, une invitation autour d’un apéritif « déjeunatoire » qui ne se refuse pas !   Arrivée sur place, je ne peux qu’admirer le lieu, que je connais pourtant, mais il faut avouer qu’ils ont la chance de bénéficier d’un cadre de vie incroyable ! Le Landemer est situé à Urville-Nacqueville, aux portes de Cherbourg. Ce très bel établissement a été restauré entièrement il y a quelques années seulement (en 2014) par Lionel Lissot et Laurent Blaise qui ont eu la gentillesse de me convier. Leurs efforts ont été récompensés en ce début d’année puisque l’hôtel a été classé pour la deuxième année consécutive, comme le troisième meilleur hôtel trois étoiles de France, rien que ça ! Lorsqu’on rentre dans la salle du restaurant, nous sommes d’abord étonné par la saille réduite :  22 couverts nous y attendent. Loin d’être un reproche (je le précise), je trouve justement que c’est un plus pour cet endroit, car cela le …

un Dôme très choco

  Au Café des Halles, à chaque jour son dessert et un dessert qui n’a rien à voir avec les classiques mousses au chocolat / crème brulée et tarte tatin que l’on trouve sur toutes les cartes de brasseries. Ici, vous pouvez certes trouver des classiques comme la tarte aux citrons, mais au goût cela n’a rien à voir. Aujourd’hui, je me sens comme une privilégiée, me rendant sur place pour un rendez-vous professionnel, Michel me fait découvrir son dessert du jour : un dôme très chocolat.     En le voyant, on est curieux de découvrir l’intérieur alors même que le glaçage miroir réalisé nous renvoie notre propre reflet, des petites noisettes nous donnent une petite idée du croquant. On n’attend pas plus longtemps : on coupe ! À l’intérieur, le dessert se montre dans sa simplicité : un biscuit chocolat surmonté d’une mousse légère au chocolat.     En quelques secondes, ce dôme au chocolat est avalé, digne des pâtisseries, il est léger pour un tout très cacaoté, il plaira aux petits et …

Comme à la Cantine

  C’est la rentrée !! Retour aux articles après une petite pause bien méritée, je vous souhaite de découvrir de merveilleuses adresses en 2018 !! Je reviens pile dans le thème : vous aimiez aller à la cantine ? Rassurez-vous, loin de l’image négative des cantines d’école, on mange bien mieux à La Cantine des Quatrans, enfin pour moi celles du collège et lycée, car la cantine du primaire était extra et faite maison. À Caen, mon acolyte gourmande me fait tester une adresse nous redonne un petit goût de nostalgie, très cosy par sa décoration complètement dépareillée, on s’y sent très vite à l’aise.     Ici, que du fait maison, les plats de notre souvenir y sont revus et corrigés, que dis-je amélioré ! Ce midi nous avons du céleri rémoulade, une soupe de panais & bleu, un pavé de saumon au chorizo et un oeuf mollet, lentilles et parmesan. Tout cela nous est connu et nous semble classique, c’est justement l’intérêt : oui, on peut faire bon avec des plats de nos …

Breizh Café

Venir en Bretagne et ne pas se rendre dans une crêperie bretonne est inconcevable, venir à Saint-Malo et ne pas passer au Breizh Café serait franchement dommage. Surtout que cette crêperie allie la cuisine bretonne à la cuisine japonaise, alors connaissant mon amour pour la culture et la cuisine japonaise, cela aurait été un crime.     Pour être sûre d’avoir ma place, j’avais réservé, pourtant, il restait des places libres quand je me suis installée, mais au moins j’étais sûre d’être installée, et installée je l’étais plus que bien, aux premières loges comme dans les restaurants japonais justement, au « bar », me permettant ainsi de voir tout ce que le chef préparerai.     J’ai trouvé cela très amusant de voir comment ils utilisent les crêpes de sarrasin pour en faire des rolls garnis, j’ai testé le breizh rolls aux artichauts avec oeuf bio, du comté et aux algues wakamé. Même si j’ai trouvé le goût de l’algue discret, cette version nippone de la galette est raffinée, cela change tout en restant simple et gourmand, j’ai …

Restaurant les Fuchsias

  Cette adresse je la connais et j’en entends parler depuis que je suis toute petite mais le style et les idées reçues m’ont mis dans la tête que je n’y serais pas à ma place, trop huppé. Et puis un jour j’ai osé visiter le petit jardin attenant et, dans un même temps, j’ai découvert le compte du chef cuisinier sur instagram. Devant la beauté des plats, ma curiosité, mais surtout ma gourmandise, l’a emporté sur mes idées reçues et j’en suis très contente !     Cet incontournable du Val-de-Saire, est une histoire de famille, depuis 1829, l’hôtel-restaurant évolue et devient de plus en plus beaux au fil des années et de ses propriétaires, plus prestigieux aussi. C’est le petit fils qui est aujourd’hui aux manettes depuis 2015. A voir comment il va apporter sa touche pour moderniser l’image que l’on a de l’établissement.       Alors certes, c’est chic, soyons honnêtes, la salle ressemble un peu à la salle à manger de ma grand-mère, mais lorsqu’on arrive dans la véranda… je …

Un Monde sans Faim

  Il fait parler de lui depuis son ouverture, le Monde sans Faim, restaurant unique en son genre situé à Sainte-Mère-Eglise, vous accueille toute l’année et nous propose une cuisine inspirée du monde. Intriguée (et surtout très curieuse), nous sommes partis à la rencontre de ce cuisinier athypique.     Nous avons eu beaucoup de chance, déjà car nous nous sommes rendus compte qu’on était lundi et que le restaurant était ouvert, deux mots rarement compatibles ; mais aussi car aujourd’hui c’est le lundi de la rentrée et de ce fait il y a presque personne alors que le restaurant fait généralement carton. Cela me permet de prendre tranquillement mes photos sans gêner qui que ce soit.       L’intérieur est … rock’n’roll !! Décoré de bric et de broc, on retrouve des objets que l’on a vu ou eu plus jeune, la seconde salle est, elle, très différente avec sa grande bibliothèque le tout dans une ambiance chaleureuse et conviviale.     Ici la cuisine est faite maison et le restaurant est connu …

Le restaurant du Port

    Après une belle balade que l’on vient de faire ( à revoir ici si vous l’avez manqué) vous avez forcément une petite faim ?? Ca tombe très bien, il y a sur le port d’Omonville la Rogue une petite adresse, le genre de celle dont on tait le nom pour la garder pour soit car c’est sans chichis et on s’y sent bien : c’est le Restaurant du Port ! Vous avez un doute ? Il vous suffit de patienter 5 min devant, tranquillement vous verrez  quelques personnes arriver et rentrer ; quelques minutes plus tard c’est un autre groupe qui arrive, et ainsi de suite… bon on rentre avant qu’il ne reste plus aucune place ??!!     Face au port, il n’est donc pas surprenant que leur cuisine, traditionnelle, soit élaborée à partir de la pêche locale, ils ont d’ailleurs fait du homard grillé leur spécialité. Pour ce soir nous testerons un plat plus classique (nous reviendrons pour le homard), et j’opte pour le dos de cabillaud rôti sur la peau …

la Gravelette

  Envie d’un petit resto sans chichi ? Où le patron vous accueille comme s’il vous connaissait et qu’il n’attendait que vous ?! Ne regardons pas plus loin que le bout de notre nez… l’évidence est là, au fin fond de la Hague, la Gravelette ! Cette crêperie 100% normande se trouve sur la route vous menant au Nez de Jobourd, un petit arrêt le temps d’un instant, mieux le temps d’une crêpe !       Au détour d’un virage, la crêperie pointe le bout de son nez, au bilig de la Gravelette se tient Denis, personnage emblématique de la Hague, qui connait tout et tout le monde. Ici vous venez pour les crêpes, oui, le lieu, encore oui, mais aussi pour voir Denis. Comme je vous le disais : ici pas de chichis ! La déco au plus simple nous rappellent les vieux bistrots de campagnes, on sent très vite l’amour qu’il porte à sa région vu tout ce qu’il fait pour la mettre en valeur, d’ailleurs en plus de l’étagère remplie de bonnes choses à …

La Pierre à Feu

  Il y a quelques temps l’ancien « Ecurie », ce restaurant caché de la Glacerie, changeait de propriétaire pour devenir la Pierre à Feu. Ce restaurant est à l’abri des yeux, pas facile de se rendre compte qu’il est là, je pense que comme moi certains se demandent où est l’entrée (allez vers Jouet Club, c’est au pied). Pas facile dans ces conditions de se démarque, pourtant dans cette zone commerciale il y a beaucoup d’enseignes de restauration rapide et peu de bons restaurants, ce serait donc dommage de passer à côté. Surtout que les prix sont tout à fait abordables.         A la base c’est un restaurant de grillades, maintenant…c’est un restaurant de grillades. Je dis cela car il parait que certains disent que c’était mieux avant, alors que l’équipe est la même. Certes il y a eu quelques changements, des améliorations de la carte pour proposer plus de choses comme l’ajout de poissons ou d’un burger, mais sinon pas de grands changements.             Ca tombe bien …