Derniers Articles

l’Edulis, Granville

 

Envie de petite adresse, celle que l’on trouve au fond d’une impasse, pas très grande, mais où on y mange remarquablement bien ? C’est tout ce qui caractérise ce restaurant l‘Edulis de Granville, cela fut une super découverte. On rentre ?

Nous cherchions une petite adresse pour se retrouver avec Lalydo, on ne pensait pas que l’on trouverait aussi bien. Vu de dehors difficile d’imaginer qu’il y a un restaurant cacher là, et pourtant l’ardoise du jour nous propose un plat du jour autour de 15 € (20 € avec le dessert) et quand on voit la qualité de ce qui nous a été présenté, le rapport qualité/prix est incomparable.

 

 

Sans pour autant avoir vu l’intégralité de sa carte, il est clair que Jonathan Datin, le chef, utilise des produits frais et de saisons, c’est moderne tout en étant simple. Nous avons commencé avec des petits amuse-bouches salées aux formes sucrées (choux et panna cotta), détournement très à la mode en ce moment.

À travers son plat, j’ai senti un respect des produits, le poisson du jour était très délicat, raffiné, une cuisson juste du poisson et le bon goût des légumes. Nous nous sommes régalées.

 

 

En faisant mes petites recherches sur internet (je suis curieuse que voulez vous !), j’ai appris que Jonathan Datin aurait signé la Charte d’Ethic Ocean pour la préservation des ressources de la mer.

Nous sommes reparties vraiment ravies, je ne manquerai pas de retourner au restaurant l‘Edulis lorsque je passerai sur Granville !

Ce n’est pas compliqué de bien manger et pas cher !

 

 

 

tarif : Le midi, formule à 20 € (entrée plat ou plat dessert) – menus à partir de 32€

 

restaurant l’Edulis
8 rue de l Abreuvoir
50400 Granville

www.restaurantledulis.com

 

 

Publicités

j’ai testé MyPostcard.com

 

C’est un article un peu différent que je vous propose aujourd’hui, il y a quelques semaines, on m’a proposé de tester un nouveau site internet, MyPostcard.com. Adorant envoyer des cartes postales ou lettres à mes ami(e)s, je trouvais géniale l’idée de pouvoir créer ses propres cartes postales à partir de ses photos, j’ai tout de suite accepté. Ils m’ont donc offert un bon de 25€ pour faire des essais de différents produits.

MyPostcard.com, qu’est ce que c’est ?
Depuis votre ordinateur ou votre smartphone, importez vos photos, même celles d’instagram ou Facebook, et composez vos cartes postales qui seront uniques, avec une ou plusieurs de vos photos. Ajoutez-y du texte et envoyez les directement depuis l’application.

Pour un modèle de carte postale, vous pouvez l’envoyer à plusieurs destinataires et vos cartes seront préparées et postées sous 24 heures et envoyées dans le monde entier. Toutes les cartes sont imprimées sur du papier cartonnées (300gr) et ont la même taille : 14,5 cm x 10,5cm, la taille normale des cartes postales, par contre vous pouvez en faire des cartes pliées ou envoyer y ajouter une enveloppe.

Vous n’avez pas de photos ? Pas de soucis, il y a à disposition des modèles de cartes postales que vous pourrez personnaliser.

 

 

Pour qui ? Pourquoi ?
Vous avez envie de faire envoyer des cartes postales avec vos photos, ne cherchez plus !

Vous n’aimez pas forcément votre écriture ou vous vous sentez complexés par celle-ci parfois ? Vous êtes médecin et personne ne vous déchiffre ? Plus de soucis puisque c’est écrit à l’ordinateur et vous pouvez même choisir entre quelques typographies de type manuscrites.

Vous êtes en voyage et vous ne trouvez pas de jolies cartes postales, vous pouvez ainsi charger vos photos prises pendant vos vacances et les envoyer directement sans avoir à trouver la poste qui se trouve dans le village à 50 km (par exemple…).

 

 

 

J’en ai pensé quoi ?
L’outil est assez simple d’utilisation. Alors forcément, nous n’avons pas une qualité de papier photo de haute qualité, mais ce n’est pas pour en faire une utilisation professionnelle. Pour un envoi personnel et surtout un envoie d’une carte originale, cela convient.

J’ai fait différents envois : près de chez moi, dans le sud France et en Angleterre : pas de changement de tarif du fait que ce soit en Angleterre. J’ai été prévenu dès que les cartes étaient envoyées. Après, par contre, tout dépend de la Poste …

Moi qui aime écrire mes cartes, j’avoue avoir été frustrée au départ, un peu déçue de ne pas pouvoir écrire moi-même, jusqu’à ce que je trouve dans « tous les produits » la possibilité de  fabriquer des set de cartes permettant ainsi de préparer un set composé de cartes postales que l’on reçoit vierge dont il nous restera plus qu’à remplir et à envoyer !! J’adore ! Du coup, j’en ai fait envoyer un avec un petit mix de photos que je pourrais envoyer cet été !

 

 

 

Rendez vous sur le site pour composer vos propres cartes postales : MyPostcard.com

N’attendez plus pour tester :

  • avec le code « CARTEPOSTALELOVE » envoyez votre première carte gratuitement !
  • je peux vous parrainer, rendez vous dans votre compte > inviter des amis et rentrez mon code parrain ‘ZTCJUR‘ et obtenez 3 €

 

 

Une soupe pour aider Lauriane

 

C’est une jolie histoire qui s’est déroulée dans Cherbourg, Pierre Marion, le chef du Pily, a fait la connaissance d’une jeune femme qui s’entraînait régulièrement à la piscine. Intrigué, il alla lui parler, Lauriane lui expliqua alors son projet : traverser la Manche à la nage pour venir en aide à une association, 2Bouts ici et Ailleurs (informations à retrouver en bas de page).

 

Outre l’information qui sous-entend que Pierre va à la piscine, le projet a plu au chef qui décide avec son ami Manu de la Cave à Fromages de lancer une petite animation pour l’aider à faire connaître son projet. C’est ainsi que nous avons pu déguster dans les rues de Cherbourg, un samedi pluvieux, une bonne soupe bien chaude, dont les dons ont été reversés à Lauriane.

 

 

En quoi consiste le projet de Lauriane ?
En août prochain, elle essayera de relever de défi de traverser à la nage la Manche de Douves en Angleterre jusqu’au Cap Gris Nez en France.
Le but étant d’aider l’association 2Bouts Ici et Ailleurs, qui cherche à aider les enfants du village Baria au Sénégal et à améliorer leur quotidien. L’association, de Vierzon, a donc besoin de médicaments, de jouets, vêtements, des équipements scolaires, etc., mais elle cherche aussi à terminer le dispensaire du village ou encore d’aider les habitants à s’occuper de la ferme solidaire.

Pour mener son projet à bien, elle va avoir besoin de 14 000 €, elle a donc besoin de nous tous.

 

 

Et dans cette soupe, il y avait quoi ?
Vous l’avez raté ou vous vous demandez ce que vous avez pu déguster ? Alors c’était une soupe poireaux et pommes de terre avec un croustillant de pain et une émulsion de lard. De quoi aider des forces à Lauriane pour effectuer son parcours.

Vous avez raté la soupe ?
Ce n’est pas grave, car Lauriane a mis en place une page Facebook où vous retrouverez ses actualités et une page pour récupérer les dons. Je vous mets toutes les informations en bas de page.

 

 

Soutenez Lauriane !!
sa page facebook
son email : lauriane-bonnament@hotmail.fr

faites un don : https://www.lepotcommun.fr/pot/0ny4ngqj

Association 2 Bouts ici et Ailleurs
page facebook

restaurant le Pily
39, rue Grande Rue
50100 Cherbourg-en-Cotentin

la Cave à Fromages
13, rue Grande Rue
50100 Cherbourg-en-Cotentin

 

Nouveau chef au Landemer

 

 

Il y a peu, j’ai été invité à rencontrer le nouveau chef du restaurant le Landemer et sa cuisine, une invitation autour d’un apéritif « déjeunatoire » qui ne se refuse pas !

 

Arrivée sur place, je ne peux qu’admirer le lieu, que je connais pourtant, mais il faut avouer qu’ils ont la chance de bénéficier d’un cadre de vie incroyable !
Le Landemer est situé à Urville-Nacqueville, aux portes de Cherbourg. Ce très bel établissement a été restauré entièrement il y a quelques années seulement (en 2014) par Lionel Lissot et Laurent Blaise qui ont eu la gentillesse de me convier.
Leurs efforts ont été récompensés en ce début d’année puisque l’hôtel a été classé pour la deuxième année consécutive, comme le troisième meilleur hôtel trois étoiles de France, rien que ça !

Lorsqu’on rentre dans la salle du restaurant, nous sommes d’abord étonné par la saille réduite :  22 couverts nous y attendent. Loin d’être un reproche (je le précise), je trouve justement que c’est un plus pour cet endroit, car cela le rend plus intimiste et nous avons la sensation que nous serons des privilégiés le temps du repas.
En effet, cette salle dispose de grandes vitres donnant sur un superbe paysage : la mer et sur la belle plage d’Urville, donnant une impression d’immensité tout en étant bien à l’abri ! Bien mieux que la télé !

 

 

Mais qui est ce nouveau chef ?
Hendrik Jansen Van Der Sligte, originaire de Hollande, n’a pas eu peur d’affronter le climat du Cotentin. Après ses études en hôtellerie dans son pays, il a décidé de poursuivre en France sa formation et vous avez pu peut-être le découvrir dans des restaurants de la Vallée de Loire et du Jura où il a travaillé.
Sa cuisine se veut gourmande et dans l’air du temps, tout en utilisant des produits locaux ou encore des herbes sauvages et fleurs qu’il aime mettre en avant dans ses plats.

Je vous laisse admirer les petits encas qu’ils nous avaient préparés ! En plus du visuel impeccable, j’ai été surprise des saveurs comme par exemple la mousse blanche qui nous semblait être une bouchée sucrée, c’est avéré être une mousse de camembert.

 

 

Je ressors de cette invitation ravie de ce qui nous a été présenté ainsi que la gentillesse et l’accessibilité de ce chef et des propriétaires du lieu. Ils m’ont donné envie de prendre une table un soir pour pouvoir venir admirer à nouveau la vue et déguster un menu complet.

Merci à eux pour cette invitation.

 

 

idée balade : après votre repas au Landemer, prenez vos chaussures de marche dans votre coffre et partez vers Omonville-la-Rogue en prenant le sentier des douaniers.

 

 

 

Hôtel-Restaurant Le Landemer
2 rue des Douanes
50460 Urville Nacqueville

tel.: 02 33 04 05 10

www.le-landemer.com

 

dans les Dunes de Biville

 

Besoin de lumière ? Pas vous ?
Avec cet hiver très pluvieux, chaque journée ensoleillée est précieuse et nous en profitons.
Je vous emmène donc nous balader dans notre Egypte à nous : les dunes de Biville, dans la Hague.

Vous venez ?

 


 

 

Sur la route qui permet de joindre Beaumont aux Pieux (la D37), tournez sur la droite lorsque vous atteignez les hauts de Biville et descendez. Passez le bourg et continuez, vous allez forcément atteindre le parking des dunes. Vous êtes arrivé ?

 

 

 

 

 

Prenons sur la droite, nous passons entre les dunes et longeons depuis les hauteurs la mer, il n’y a pas vraiment de sentier, suivez votre intuition, votre envie. Moi, je suis allée jusqu’en Egypte, vous comprendrez en y arrivant sur cette portion de la plage, car l’art a repris possession de notre triste histoire pour notre plus grand plaisir.

 

 


 

 

Cela vous plaît ? Il y a les vestiges d’un pachyderme de l’autre côté ! Faites demi-tour, en prenant par la plage cette fois-ci et suivez les traces du mammifère de l’autre côté. Celui-ci commence à s’effacer, il vous faudra être rapide si vous voulez pouvoir l’observer. Attention cela ne paraît pas comme ça, mais ça fait un petit bout de chemin.

 

 

 


 

Vous avez fait un tour sur son dos ? Il est temps de rentrer, retour par les dunes, remontez dès que vous le pouvez puis longer la côte pour retrouver le parking.

Vous voyez, il n’y a pas besoin d’aller très loin pour voyager !?

 

 

 

 

articles à lire :

 

 

un Dôme très choco

 

Au Café des Halles, à chaque jour son dessert et un dessert qui n’a rien à voir avec les classiques mousses au chocolat / crème brulée et tarte tatin que l’on trouve sur toutes les cartes de brasseries. Ici, vous pouvez certes trouver des classiques comme la tarte aux citrons, mais au goût cela n’a rien à voir.

Aujourd’hui, je me sens comme une privilégiée, me rendant sur place pour un rendez-vous professionnel, Michel me fait découvrir son dessert du jour : un dôme très chocolat.

 

 

En le voyant, on est curieux de découvrir l’intérieur alors même que le glaçage miroir réalisé nous renvoie notre propre reflet, des petites noisettes nous donnent une petite idée du croquant.
On n’attend pas plus longtemps : on coupe ! À l’intérieur, le dessert se montre dans sa simplicité : un biscuit chocolat surmonté d’une mousse légère au chocolat.

 

 

En quelques secondes, ce dôme au chocolat est avalé, digne des pâtisseries, il est léger pour un tout très cacaoté, il plaira aux petits et aux grands, mais surtout aux amateurs de chocolat.
Il n’en restera même pas sur la cuillère !

 

 

… Pensez à réserver !!

 

 

Dessert Dôme au Chocolat à retrouver au Café des Halles
5 Rue Boël Meslin
50100 Cherbourg-en-Cotentin

 

Tel.:02 33 94 68 51

 

 

 

Sur les Falaises d’Etretat

 

Il y a quelque temps, je me suis rendue aux Jardins d’Etretat, j’avais pu profiter de cette visite pour me poser le temps d’un week-end dans la ville d’Etretat et au petit matin, avant de me retourner dans mon Cotentin, me voilà partie avec mon cher ami mon appareil photo pour aller observer le lever du jour sur les hauts d’Etretat.

 


 

La route est simple pour nous y rentre, il suffit de vous balader dans le centre-ville en direction du bord de mer, ensuite, il vous sera difficile de vous tromper : suivez le chemin qui va vers le gros caillou face à vous.

 

 



 

La montée se fait assez rapidement, en 20 minutes environ vous serez tout en haut, pour vous épauler, les mouettes vous accompagnent. Pour ceux et celles qui le souhaitent, il y a des bancs, vous pourrez reprendre votre souffle tout en admirant la vue … et quelle vue !!

 

 

Posez les yeux sur ces couches de calcaire et vous voyagerez dans le temps immédiatement dans les années 1900 … l’homme là-bas sur la falaise n’aurait il pas des airs d’un cambrioleur à regarder ces aiguilles. On s’imagine des aventures, on s’y voit en costumes d’époque à rechercher des pierres précieuses qui auraient pu tomber dans l’herbe.

 

 

On se laisse guider par nos pas, poussé par le vent, puis on s’en retourne avec une envie d’aller trouver une librairie d’ouverte pour relire les mots de Leblanc avec les souvenirs frais des falaises dans la tête.

 

 

 

Office du Tourisme d’Etretat
Place Maurice Guillard
B.P. 3
76790 ETRETAT

Tel.: 02 35 27 05 21

www.normandie-tourisme.fr

 

Comme à la Cantine

 

C’est la rentrée !! Retour aux articles après une petite pause bien méritée, je vous souhaite de découvrir de merveilleuses adresses en 2018 !! Je reviens pile dans le thème : vous aimiez aller à la cantine ?

Rassurez-vous, loin de l’image négative des cantines d’école, on mange bien mieux à La Cantine des Quatrans, enfin pour moi celles du collège et lycée, car la cantine du primaire était extra et faite maison. À Caen, mon acolyte gourmande me fait tester une adresse nous redonne un petit goût de nostalgie, très cosy par sa décoration complètement dépareillée, on s’y sent très vite à l’aise.

 

 

Ici, que du fait maison, les plats de notre souvenir y sont revus et corrigés, que dis-je amélioré ! Ce midi nous avons du céleri rémoulade, une soupe de panais & bleu, un pavé de saumon au chorizo et un oeuf mollet, lentilles et parmesan. Tout cela nous est connu et nous semble classique, c’est justement l’intérêt : oui, on peut faire bon avec des plats de nos enfances !!

 

 

Chaque plat est superbement présenté, on a qu’une envie : se plonger dans notre plat ! Je suis sûre que même s’ils nous mettaient des épinards cela donnerai envie !

 

 

 

Plus de place pour le dessert, mais on ressort rassasiée avec l’impression d’avoir 10 ans, mais avec la satisfaction de ne pas devoir retourner à l’école : ils ont tout bon !

 

 

tarif :  Suggestion du jour : 12,70 € (le saumon pour nous) – plat du jour : 9,50 €

 

 

 

La Cantine des Quatrans
3 place Jean Letellier
14000 Caen

tel.: 02 31 85 72 74

 

 

 

 

 

Les Jardins d’Etretat

 

Lorsque j’ai vu ces visages la première fois sur instagram, je n’en revenais pas ! Quand j’ai su que c’était en France, à Etretat en Normandie, j’ai été encore plus surprise. Mais alors, quand le Jardin d’Etretat est venu me voir pour me proposer de venir le visiter, j’ai sauté sur l’occasion de voir de mes propres yeux ces incroyables visages.

 

 

Fondé, il y a plus de cent ans, par Mme Thébault, actrice et amie proche de Claude Monet qui vivait également sans la région. Elle fait appel à un architecte paysager, Alexandre Grivko, qui va concevoir ce jardin surprenant dans cet espace si petit qui rassemble plantes et sculptures végétales.

 

 

 

 

Le clou du spectacle reste ces visages intégrés dans des arbustes taillés en forme de coquillages (Buxus Sempervirens et de Enkianthus japonicas), directement importés du Japon. Ces visages sont faits en caoutchouc et sont des œuvres uniques de Samuel Salcedo, un artiste espagnol.

 

 

 

 

Ils sont incroyables et restent ce que j’ai préféré dans ce jardin ! C’est beau, cela laisse sans voix, ce qui semble contradictoire puisque ces visages-là sont eux très expressif.

 

 

 

Le Jardin d’Etretat est à voir pour plusieurs raisons, d’abord le jardin en lui-même et ses sculptures, mais également pour sa vue. Il est idéalement situé puisqu’il surplombe la ville et donne sur la Falaise d’Aval et son aiguille.

 

 

 

Je suis ressortie ravie d’avoir pu voir, j’ai eu l’impression d’avoir vécu un moment unique.

 

tarif : 8€ pour un adulte // 5€ pour les enfants de 2 à 12 ans // gratuit pour les enfants de moins de 2 ans

Et comme j’avais fait de la route, le Jardin avait prévu de quoi me loger, c’est ainsi que je me suis retrouvée à l’Hôtel Ambassadeur en plein centre d’Etretat. 

 

 

L’accueil a été charmant, nous nous retrouvons dans une maison qui a été réadaptée en hôtel donnant cette impression de cocooning, la maison grince un peu, comme toutes les vieilles maisons, et j’avais l’impression qu’Arsène Lupin allait sortir d’une des portes.

Je vous laisse quelques photos, on ne sait jamais si vous cherchez un hôtel sur Etretat (en plus, il y a un parking devant).

 

 

 

 

Les Jardins d’Etretat
Avenue Damilaville
76790 Étretat

téléphone : 02 35 27 05 76
site internet : www.etretatgarden.fr

 

L’Hôtel Ambassadeur
10 Avenue de Verdun
76790 Étretat

téléphone : 02 35 27 00 89

 

 

Breizh Café

Venir en Bretagne et ne pas se rendre dans une crêperie bretonne est inconcevable, venir à Saint-Malo et ne pas passer au Breizh Café serait franchement dommage. Surtout que cette crêperie allie la cuisine bretonne à la cuisine japonaise, alors connaissant mon amour pour la culture et la cuisine japonaise, cela aurait été un crime.

 

 

Pour être sûre d’avoir ma place, j’avais réservé, pourtant, il restait des places libres quand je me suis installée, mais au moins j’étais sûre d’être installée, et installée je l’étais plus que bien, aux premières loges comme dans les restaurants japonais justement, au « bar », me permettant ainsi de voir tout ce que le chef préparerai.

 

 

J’ai trouvé cela très amusant de voir comment ils utilisent les crêpes de sarrasin pour en faire des rolls garnis, j’ai testé le breizh rolls aux artichauts avec oeuf bio, du comté et aux algues wakamé. Même si j’ai trouvé le goût de l’algue discret, cette version nippone de la galette est raffinée, cela change tout en restant simple et gourmand, j’ai adoré.

 


 

Pour le dessert, en tant qu’amoureuse du japon, je ne pouvais passer à côté de la crêpe à la poudre de kinako (poudre de soja) , kuromitsu (un sirop de sucre brun japonais) et glace matcha. Délicieux ! Cela m’a fait du bien de déguster à nouveau une bonne glace matcha.

 

Je suis ressortie ravie ! La prochaine fois, j’irais jusqu’à Cancale je crois.

 

tarif : galettes 10,50 à 25 €, crêpes 5,80 à 14,50 € – bolée de cidre entre 4 et 5€

 

Breizh Café Saint Malo
6 Rue de l’Orme
35400 Saint-Malo

02 99 56 96 08

 

Saint Malo, cité corsaire

 

Il serait dommage de venir au Quai des Bulles sans profiter le temps d’une soirée, si jolie qui plus est, pour déambuler dans les petites ruelles de Saint Malo.

 

 

Pas de temps à perdre, il me reste une heure avant que le soleil se couche, les rues sont pleines de monde à cause du festival et j’ai largement le temps avant de me rendre dans le restaurant où j’ai réservé (à suivre).

 


 

On commence par longer la route le long de la plage pour observer le fort National et me rendre vers la cité historique.

 

 

Passé le porche au manège, je file sur ma gauche pour grimper sur les remparts, je veux découvrir le soleil qui se couche au fur et à mesure, et surtout ne pas l’avoir dans le dos. De toute façon, nous n’avons pas de choix autre que de l’affronter : la mer nous encercle de tout part.

 

 

Il y a pas mal de monde sur les remparts assis, seul, en famille, à promener son chien voir fatiguer les enfants avant le coucher, faire une balade digestive … et au fur et à mesure que j’avance je me rends compte que nous sommes tous là pour la même raison : profiter de la vue et de l’instant.

 

Oui, on est bien là, que demander de plus ?

 

Office de Tourisme de Saint-Malo
Esplanade Saint-Vincent
35400 Saint-Malo

www.saint-malo-tourisme.com

 

Quai des Bulles #2017

 

 

Le mois dernier je me suis rendue au festival plus que renommé : le Quai des Bulles !

Cette édition 2017 fut d’un grand cru puisqu’une très grande majorité des auteurs et illustrateurs que j’aime y étaient… seulement voilà le hic : je n’y étais qu’une seule journée … une seule journée pour les voir tous !
Autant vous dire que cela a été impossible de tous les voir, en plus je me suis rendu compte que certains y étaient en me baladant (je n’avais pas vu leur nom sur le site, un manque sûrement de caféine le matin sans nul doute).

 

 

Le festival du Quai des Bulles se tient sur 3 jours : du 27 au 29 novembre, c’est leur 37ème année ! Rien que cela !
Plus de 40 000 visiteurs se pressent chaque année, environ 600 auteurs sont venus cette année, ce qui fait de ce festival le second festival destiné à la bande dessinée en France.

 

 


 

 

Pour moi c’est toujours un plaisir, même si il y a énormément de monde et que l’on ne peut pas voir tout le monde, même si j’aurai bien aimé. On fait des rencontres, on discute avec les autres lecteurs dans les files d’attente, on découvre de nouveaux auteurs moins connus, c’est toujours de nombreux échanges.

 

 

 

Avec une bonne crêpe, des bds superbes et des dédicaces fantastiques, je repars contente !

 

 


 

 

> si vous voulez voir les auteurs que je suis allée rencontrer je vous invite à aller sur mon autre blog Pause Thé, où je parle de mes lectures.

 


 

tarif : journée : 9 € // pass pour 3 jours : 16 € // gratuit pour les moins de 12 ans

 

 

Festival Quai des Bulles
Palais du Grand Large
Quai St Malo

Horaires : Vendredi, samedi et dimanche de 9h30 à 19h

Retrouvez toutes les informations sur www.quaidesbulles.com

 

 

 

 

Restaurant les Fuchsias

 

Cette adresse je la connais et j’en entends parler depuis que je suis toute petite mais le style et les idées reçues m’ont mis dans la tête que je n’y serais pas à ma place, trop huppé. Et puis un jour j’ai osé visiter le petit jardin attenant et, dans un même temps, j’ai découvert le compte du chef cuisinier sur instagram. Devant la beauté des plats, ma curiosité, mais surtout ma gourmandise, l’a emporté sur mes idées reçues et j’en suis très contente !

 

 

Cet incontournable du Val-de-Saire, est une histoire de famille, depuis 1829, l’hôtel-restaurant évolue et devient de plus en plus beaux au fil des années et de ses propriétaires, plus prestigieux aussi. C’est le petit fils qui est aujourd’hui aux manettes depuis 2015. A voir comment il va apporter sa touche pour moderniser l’image que l’on a de l’établissement.

 

 

 

Alors certes, c’est chic, soyons honnêtes, la salle ressemble un peu à la salle à manger de ma grand-mère, mais lorsqu’on arrive dans la véranda… je reste subjuguée par cet espace et la beauté du lieu. J’aurais aimé pouvoir m’installer là, mais voilà, l’endroit est convoité (très convoité) et bien que nous soyons or vacances et en semaine, la salle est déjà réservée au complet… tant pis j’irais dans la salle rose.

 

 

Pour la carte, j’avoue, j’ai triché, ne m’en voulez pas mais j’avais vu les plats passer sur le compte d’Alexandre Reymond, le chef des Fuchsias, et j’avais déjà en tête ce que j’allais me prendre.

 

 

Je suis partie sur le menu « Retour du Marché »  (cela me va bien) pour lequel il y avait un saumon confit et un sabayon végétal en entrée puis, en plat, un pavé de cabillaud en chemise d’algue Nori et sa crème d’artichaut, jus à l’encre de seiche et pour finir un chou craquelin à la crème d’hibiscus, une compotée de framboises et sorbet de fruits rouges… je craque pour le craquelin !

 

 

J’ai adoré les saveurs, la touche japonaise des plats et surtout l’originalité de la carte et des desserts (cela n’a pas été facile de choisir mais le chou était trop beau !). Un régal !

 

 

N’hésitez pas à repartir côté jardin et profiter du jardin subtropical privé créé par Isabelle Brix, il est magnifique et abrite de quelques jolis spécimens dont plusieurs bananiers, des eucalyptus et surtout des fuchsias centenaires !

 

Ne faites pas la même erreur que moi, passez outre cette image qui colle au restaurant et allez réserver dès maintenant !

 

tarif :  3 menus : « Menu du Terroir » ( 24 €)  – Menu « Retour du Marché » ( 32 € ) – Menu Entre Terre et Mer ( 42 € ) – A la carte : plats entre 28€ et 42€ – desserts à 12 €

 

Hôtel Restaurant Les Fuchsias
20 Rue Marechal Foch
50550 Saint-Vaast-la-Hougue

tel. : 02 33 54 40 41

site internet : www.france-fuchsias.com

 

 

Un Monde sans Faim

 

Il fait parler de lui depuis son ouverture, le Monde sans Faim, restaurant unique en son genre situé à Sainte-Mère-Eglise, vous accueille toute l’année et nous propose une cuisine inspirée du monde. Intriguée (et surtout très curieuse), nous sommes partis à la rencontre de ce cuisinier athypique.

 

 

Nous avons eu beaucoup de chance, déjà car nous nous sommes rendus compte qu’on était lundi et que le restaurant était ouvert, deux mots rarement compatibles ; mais aussi car aujourd’hui c’est le lundi de la rentrée et de ce fait il y a presque personne alors que le restaurant fait généralement carton. Cela me permet de prendre tranquillement mes photos sans gêner qui que ce soit.

 

 

 

L’intérieur est … rock’n’roll !! Décoré de bric et de broc, on retrouve des objets que l’on a vu ou eu plus jeune, la seconde salle est, elle, très différente avec sa grande bibliothèque le tout dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

 

 

Ici la cuisine est faite maison et le restaurant est connu pour utiliser des produits frais issu du Cotentin, quelques plats sont proposés, tous de différentes origines. Après avoir gouté l’assortiment beignet / nem / samosa en entrée très parfumé, nos plats arrivent. J’ai tenté le Thaï Prawn Curry et du riz, tout pour me plaire : des crevettes, du curry vert, du lait coco, citron vert et de la coriandre ! Mon acolyte prend le rougail saucisse.

 

 

Lorsque les plats arrivent, je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec le Melting Pot à Cherbourg, à part la présentation, nous avons le même type de plat. Reste plus qu’à goûter : rien à dire c’est très bon, on se régale. On n’a qu’une envie c’est de saucer et vous savez la signification que cela a pour moi.

 

 

On se dit que ce serait dommage d’en rester là, on prend donc un café gourmand pour pouvoir tester plein de petites choses : le brownie est super bon, la panna cotta très douce, un tiramisu classique mais efficace et une boule de sorbet qui passe bien. Des desserts un peu classique que l’on retrouve partout mais qui ont au moins l’honnêteté de tenir leurs promesses. En plus ce n’est pas trop lourd.

 

 

Du fait qu’il n’y avait pas grand monde, on a pu discuter un peu avec le serveur et le propriétaire, l’ambiance était du coup vachement plus sympa. Et ce fut vraiment une belle soirée.

On retourne dans notre monde sans faim et contents !

 

 

tarif : plats autour de 15 €

bon à savoir : il paraît que l’on peut prendre à emporter ! Les végétariens sont conviés à se manifester 🙂

 

 

restaurant Un Monde Sans Faim
18 Rue Général de Gaulle
50480 Sainte-Mère-Église

tel :02 50 79 21 03

facebooksite internet

 

 

Tiny House, l’Authentique

 

Maintenant que vous avez découvert cette jolie tinyhouse à louer chez Sébastien (à relire ici), vous vous demandez ce qu’est exactement une tinyhouse et comment s’en procurer une ??

Je me suis demandée comment répondre correctement à cette question et je me suis dit quoi de mieux de vous faire visiter le premier fabriquant de tiny en France, fabriquant qui est basé en (Basse) Normandie, chez nous (oui oui!!) dans la Manche, tout près d’Avranches ! On y va ?

 

 

C’est quoi une tinyhouse ? Il s’agit d’une petite maison ossature bois de fabrication artisanale, et surtout pas industrielle, posée sur une remorque. Libre à vous de la poser où bon vous semble et de partir avec (moyennant une voiture qui puisse la tracter bien entendu).

 

 

Pour l’entreprise TinyHouse l’Authentique, il est important que les matériaux soient de fournisseurs locaux (quand c’est possible bien sûr), ainsi les remorques viennent de Valognes, chez Mécanorem.

 

 

 

Ces petites maisons sont conçues pour avoir une bonne isolation thermique et phonique, peut importe la saison, mais surtout de durer dans le temps puisqu’elles sont conçues pour rester en extérieur toute l’année.
TinyHouse l’Authentique, vous propose ce qu’ils leur semblent le mieux à l’heure actuelle sur le marché, ils ont utilisé leur connaissance, leur expérience et réalisé de nombreux testes pour vous proposer le meilleur.

 

 

Alors voilà, une tiny c’est bien plus qu’une caravane ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elles plaisent tant ! La demande est telle que les commandes ont explosé chez la TinyHouse, l’Authentique, et l’entreprise a vu son planning se remplir pour les deux années à venir. Soyez donc patient, mais c’est pour avoir un produit de qualité.

 

 

 

En 2013, cela commence par une idée folle entre copains : concevoir une tinyhouse, ils sont passés par bien des épreuves comme devoir adapter sa construction à la législation routière française. Une fois la tiny sur la route, ils n’en sont pas restés là : ils décident de se lancer dans l’aventure de entrepreneuriat pour proposer, suite à leur expérience, des tinyhouses pour nous. A présent c’est plus de 40 conceptions qui ont été réalisées, les plaçant ainsi au premier rang des constructeurs français et leur permettant ainsi de vous conseiller au mieux dans la réalisation de votre projet.

 

 

 

Je pensais y rester 45 min voir une heure et au final c’est 2h30 que nous avons passé avec eux à discuter tellement cet échange fut intéressant.

Des visites de l’atelier sont régulièrement programmées, inscrivez vous sur leur site et/ou sur facebook pour les suivre.

 

 

Tiny House l’Authentique
14, La Mare
50220 Poilley-sur-le-Homme
07 81 59 49 69

site internet : www.latinyhouse.com
facebook : @LaTinyHouse

Une nuit dans une Tiny House

 

Connaissez-vous les Tiny House ? Phénomène venant d’Amérique, ces petites maisons de bois  déplaçable sont devenues à la mode pour leur aspect écologique et leur ingéniosité d’aménagement.

Alors quand j’ai vu que nous avions la chance d’avoir dans la Manche une personne louant une Tiny, je me suis empressée de le contacter histoire d’y passer un petit weekend. Nous voici donc parti pour 2 jours dans la Baie du Mont Saint Michel, dans la Tiny House les Vallées.

 


 

Sébastien nous accueille et nous fait visiter sa jolie maison de bois puis s’éclipse. Nous n’avons pas de chance il pleut à verse mais nous en profitons justement pour passer la soirée et profiter pleinement de la tiny…. et puis Sébastien a laissé une bouteille de cidre, des financiers et des caramels pour nous ! La soirée s’annonce très bien !

 


 

L’aménagement est vraiment très bien pensé et nous rentrons dans un espace salon, pour avoir ensuite une petite cuisine avec une table donnant vue sur la campagne où poules et quéton se baladent. Au fond une salle de bain et enfin le lit en mezzanine à l’étage. J’avais l’impression de retrouver mon âme d’enfant, vous savez quand vous prenez plaisir à trouver une petite cachette, vous poser dans un coin et d’avoir l’impression d’être seul au monde.

 



 

On pourrait se demander si c’est du bas de gamme ou du « fabriqué comme ça » mais non pas du tout, le lit est un vrai lit et nous avons très bien dormi dedans, aucune mauvaise surprise dans la salle de bain non plus ni avec la douche. C’est une vrai petite maison ! Tout est très pratique et fonctionnel.

 


 

Le lendemain, Sébastien nous amène le petit déjeuner … petit, petit, c’est vite dit ! C’est gargantuesque ! Défis relevé, on mangera moins le midi mais on se sera fait plaisir. Il ne pleut plus donc nous nous installons dehors pour profiter de la campagne.

 


 

Viennoiseries au chocolat, pain, croissants, jus de pommes, fruits, teurgoules, confitures maisons … j’oublie quelque chose ? Ah oui le pain d’épices ! Délicieux !
Je fais ensuite le tour de la maison pour visiter les lieux (et digérer), l’endroit est adorable : nichée derrière une maison chambres d’hôtes, elle est cachée par la végétation, un petit jardin super mignon. Une route passe juste en dessous mais est assez peu passante et on ne la remarque à peine.

Je resterai bien encore un peu ….

 


 

Ca vous dit d’en savoir plus sur la fabrication d’une Tiny House … ?? Si je vous dit que le premier fabriquant français est normand… et implanté près d’Avranche ! Juste à côté de la Tiny House Les Vallées. On y va dans un de mes prochains articles !

 

tarif : à partir de 65€ la nuit – 170€ pour une nuit weekend  – petit déjeuner à 15€ pour 2 pers.

 

 

Tiny House Les Vallées
12 route des Vallées
50220 SAINT-QUENTIN-SUR-LE-HOMME

06 83 25 76 95

site internet : www.location-tinyhouse-france.fr

 

 

Les Traversées de Tatihou

 

On l’attend chaque année, un peu comme noël, les Traversées de Tatihou, à se demander quels groupes nous allons découvrir cette année. Et comme chaque année, la programmation proposée est originale, un bonheur pour les curieux et amateurs de musique du monde.

 


 

Pour nous tenir en haleine, nous recevons quelques semaines avant, un cd avec une chanson pour chacun des groupes qui seront à l’honneur pendant cette semaine musicale. Il ne nous reste plus qu’à nous laisser porter et voyager à travers ces musiques traditionnelles.

 


 

Armée de nos bottes (quand les concerts sont programmés dans le grand chapiteau de l’île de Tatihou, l’une des grandes scènes du festival), la ville a su exploiter les marées et en faire une rencontre des plus originales et c’est toujours un plaisir de patauger dans la vase, traverser les bras de mer, côtoyer les parcs à huîtres, pour accéder à la récompense ultime : un concert d’exception. Les pieds mouillés, certes, mouillés mais heureux.

 

 

 

 

Cette fois-ci, nous avons encore le droit à un invité de choix ! Pour 2017 nous avons eu la chance immense de pouvoir aller écouter CharlElie Couture !!

 

Moi je ne m’en lasse pas !

tarif : abonnement (3 concerts minimum, le tarif appliqué est le prix réduit de la place des concerts choisis) ou pass journée (une trentaine d’euro)  ou encore au concert (prix variant pour chacun, 26€ le tarif plein pour CharlElie)

 

 

Conseil départemental de la Manche
Délégation à la culture – 50050 Saint-Lô cedex
02 33 05 98 41
culture@manche.fr

 

Office Tourisme de Saint-Vaast-la-Hougue
1, place du Général de Gaulle
50550 SAINT-VAAST-LA-HOUGUE

02 33 71 99 71
www.saintvaast.fr

Une journée à la mer

 

Il est temps pour moi de prendre quelques semaines de repos bien mérité !
Je vous laisse avec une dernière petite balade sur la plage de Bricqueville-sur-Mer que j’avais faites lorsque j’avais été manger chez Couleurs Saveurs.

Belle rentrée à vous, profitez de cet été indien (oui oui je suis sûre qu’on aura un beau septembre) et je reviens avec quelques articles en préparation !

 






 

 

à très vite !

 

 

 

 

 

les Nouveautés du Tourp

 

A l’occasion de l’inauguration de l’exposition de Jérôme Houyvet,« Vol au-dessus de la presqu’île du Cotentin », le Tourp nous faisait découvrir ses petites nouveautés pour les visiteurs.


 

Pendant 6 mois, le Tourp avait été fermé pour travaux pour réouvrir avec pour notre plus grand plaisir : un nouvel espace accueil-boutique, qui a d’ailleurs changé de place, retrouvez le là présent en face (sur votre droite quand vous rentrez dans la cour) , sur sa droite et dans l’angle une très jolie médiathèque complètement réaménagée

 

 

Vous pouvez à présent faire une balade tout autour du manoir où des petites espaces de repos ont été installés (le tour fait environ 15 min). Le parcours est ponctué de petits panneaux expliquant l’histoire du manoir. Un petit livret a été conçu pour permettre aux enfants de profiter de la balade en s’amusant (1€ en boutique).

 

 

Vous allez également pouvoir rentrer dans le pigeonnier (je vous conseille d’y apporter un panier garnis de préférence, vous comprendrez sur place), ou encore la maisonnette repensée pour accueillir les activités manuelles.

 

Le tout est superbe, les hortensias bleus viennent compléter le tableau. Une chose est sûre vous trouverez toujours quelque chose à faire et à voir au Tourp.
Profitez en pour aller voir l’exposition de Jérôme Houyvet !

 

tarif : entrée libre

expositions à voir : 
> du 24 juin au 8 octobre : « Les grands dauphins de la Manche, une histoire exceptionnelle », proposée par le GECC

> du 24 juin au 5 novembre : « Vol au-dessus de la presqu’île du Cotentin » par Jérôme Houyvet

 

Manoir du Tourp
1 Les Cannivieres,
50440 Omonville-la-Rogue

téléphone : 02.33.01.85.89

site internet : www.letourp.com

la tarte crumble

 

 

Chaque été, nous sommes gâtés par la diversité des fruits qui apparaissent sur nos marchés, nous  permettant, du même fait, de varier les (nos) plaisirs dans les pâtisseries : éclair framboise, tarte fine à l’abricot, nectarines, sorbet melon… le choix est grand.

Aujourd’hui je vous parle d’une tarte toute en douceur et en gourmandise.
Elle peut sembler toute simple au premier abord : une pâte sablée, une couche de crème d’amande qui viennent accompagner la rhubarbe et des framboises…
Oui mais en plus d’être garnie de fruits de saison, elle est surmontée d’un crumble qui apporte un croquant supplémentaire. Vous voyez la gourmandise ?

 

 

 

Sucrée comme il faut, la part est généreuse et convient à tous. On commence à la cuillère et on finit avec les doigts car la pâte sablée permet justement de pouvoir l’emporter et de la déguster avec ou sans cuillère.

Un dessert comme aurait pu nous faire mamie, un dimanche midi, ou encore à savourer avec une tasse de thé avec les copines.

 

 

 

 

tarif : 2€

 

Boulangerie-Pâtisserie Lememant 
3 rue Médéric
50110 Cherbourg-en-Cotentinéléphone : 02.33.22.42

 

 

Bibliothèque Caen

 

Le 14 janvier dernier a ouvert la nouvelle bibliothèque de Caen, la bibliothèque Alexis de Tocqueville, et si vous me suivez un peu vous devez savoir que j’ai également un intérêt particulier pour les livres . Alors je ne pouvais pas ne pas y jeter un oeil et profiter d’une de mes balades sur Caen pour y aller. Cela tombe bien j’ai eu ma guide attitrée préférée qui est avec moi.

On y va ?

 

 

Nous rentrons dans un hall immense !! Ici vous pouvez déposer vos affaires, rendre les livres, poser des questions et vous avez aussi une cantine si vous souhaitez prendre un café, un verre, manger un morceau…

Pour accéder à la bibliothèque, nous devons monter à l’étage supérieur.
La première chose qui saute aux yeux c’est l’espace : tout est haut de plafond avec de grandes baies et la lumière inonde le lieu. D’ailleurs les étagères ne sont pas trop hautes et blanches pour laisser circuler cette lumière.

 

 

 

Divers espaces ont été créés pour nous permettre de fureter, lire, travailler, etc… comme on le souhaite : entre les estrades, les fauteuils designs ont été dispersés et nous invitent à s’installer.
Par exemple, nous sommes tombées sur une salle dédiée aux mangas ; situé à l’étage supérieur, nous trouvons la section jeunesse (un peu vide quand j’y suis passée, mais cela devrait se monter au fur et à mesure) etc… bon je n’ai pas ouvert toutes les portes, je pense qu’il y a encore d’autres coins à découvrir au fur et à mesure.

 

J’ai été surprise sur le coup d’apprendre que tout n’est pas en rayon et donc lorsque vous effectuez votre recherche il y a des chances que vous ne tombiez pas dessus mais cela ne veut pas dire qu’ils ne l’ont pas. Demandez-leur et 20 minutes plus tard environ il sera dans l’étagère dédiée aux demandes.
A Cherbourg, nous n’avons pas ce problème là, enfin si mais pas la même échelle, le nombre de livres n’est pas le même non plus.

 

 

j’ai aimé : elle est particulièrement bien adaptée pour les étudiants (ça tombe bien c’est une ville universitaire), la diversité des espaces : vous trouverez forcément un coin où vous aurez envie de vous poser.

j’ai moins aimé : l’immensité va réduire du coup l’aspect cocooning que j’apprécie autant dans les bibliothèques, j’aime les espaces plus petits donc forcément je préfère celle de Cherbourg (#modechauvineON) où je me sens mieux et d’ailleurs je trouve celle de Cherbourg plus chaleureuse (plus de couleurs) ….Et puis ils n’ont pas l’escalier de celle de Cherbourg (#fiertéON++).

Au final, on peut féliciter toutes les personnes qui ont travaillé sur ce projet car le résultat est vraiment incroyable et on voit qu’ils ont essayer de satisfaire un maximum de personnes.

 

Bibliothèque Alexis de Tocqueville
15 quai François Mitterrand
14 053 Caen cedex

02 31 30 47 00

www.bibliotheques.caenlamer.fr
Horaire  : du mardi au samedi de 9h à 18h30 et le dimanche de 15h à 18h30.

 

 

Le restaurant du Port

 

 

Après une belle balade que l’on vient de faire ( à revoir ici si vous l’avez manqué) vous avez forcément une petite faim ??

Ca tombe très bien, il y a sur le port d’Omonville la Rogue une petite adresse, le genre de celle dont on tait le nom pour la garder pour soit car c’est sans chichis et on s’y sent bien : c’est le Restaurant du Port !

Vous avez un doute ? Il vous suffit de patienter 5 min devant, tranquillement vous verrez  quelques personnes arriver et rentrer ; quelques minutes plus tard c’est un autre groupe qui arrive, et ainsi de suite… bon on rentre avant qu’il ne reste plus aucune place ??!!

 

 

Face au port, il n’est donc pas surprenant que leur cuisine, traditionnelle, soit élaborée à partir de la pêche locale, ils ont d’ailleurs fait du homard grillé leur spécialité. Pour ce soir nous testerons un plat plus classique (nous reviendrons pour le homard), et j’opte pour le dos de cabillaud rôti sur la peau et accompagné d’un gratin dauphinois et des légumes rôtis au four.

 

 

 

Mon verdict : je comprends pourquoi les gens viennent si nombreux. C’est délicieux, la poisson et les légumes sont parfaitement cuits, les saveurs sont là. Je n’irais pas jusqu’au coup de coeur mais c’est un superbe plat bien au dessus de ce que l’on nous propose dans un petit restaurant type brasserie.

 

 

 

 

Pour la petite histoire, il parait que « jadis » (« naguère » ou encore « il y a fort fort lointain »), ce restaurant servait de refuge aux marins et pêcheurs venaient se réchauffer lorsqu’ils rentraient au port. Aujourd’hui non seulement de nous accueillir nous pour nous délecter de produits de la mer, on peut avoir la chance de croiser le groupe La Rue Kétanou qui vient se poser sur ce bout de rocher de temps en temps (vous connaissez le Capitaine de la Barrique ???). J’avais d’ailleurs fait un article à ce sujet à relire ici.

 

Vous attendez quoi pour y aller ?

 

 

tarif : plat  à 24€  – menu à 27€ ou 40 €

 

 

 

Le Restaurant du Port
55 rue du Hâble
50440 Omonville-la-Rogue

tel. : 02 33 52 74 13

 

 

 

 

Un soir à Omonville

Je vais laisser les photos de cet article qui parleront d’elles-mêmes.
C’est une invitation… une invitation à rester en weekend, être quelques instants de plus dans le Cotentin, profiter de cette lumière… avec ce soleil tombant sur Omonville.

 

 

Belle semaine à vous.

 

 

Pour en savoir plus 
Cap Cotentin | Office de Tourisme de Beaumont Hague
1 Place de la Madeleine
50440 Beaumont Hague

Tél : 02.33.52.74.94

www.lahague-tourisme.com

la Gravelette

 

Envie d’un petit resto sans chichi ? Où le patron vous accueille comme s’il vous connaissait et qu’il n’attendait que vous ?! Ne regardons pas plus loin que le bout de notre nez… l’évidence est là, au fin fond de la Hague, la Gravelette ! Cette crêperie 100% normande se trouve sur la route vous menant au Nez de Jobourd, un petit arrêt le temps d’un instant, mieux le temps d’une crêpe !

 

 

 

Au détour d’un virage, la crêperie pointe le bout de son nez, au bilig de la Gravelette se tient Denis, personnage emblématique de la Hague, qui connait tout et tout le monde. Ici vous venez pour les crêpes, oui, le lieu, encore oui, mais aussi pour voir Denis.

Comme je vous le disais : ici pas de chichis ! La déco au plus simple nous rappellent les vieux bistrots de campagnes, on sent très vite l’amour qu’il porte à sa région vu tout ce qu’il fait pour la mettre en valeur, d’ailleurs en plus de l’étagère remplie de bonnes choses à l’entrée, l’escalier du fond nous emmène à une boutique où des tonnes de produits régionaux vous attendent.

 

 

 

 

 

Après y avoir fait un tour et mettre donné faim, je m’attable et commande ma galette. Il est suffisamment rare de voir des petits restaurants de campagne faire un plat végétarien (même si ça tend à évoluer), ce qui prouve l’attention que Denis porte à ses clients. Du coup, curieuse comme je suis, je commande pour tester même si celle aux Saint-Jacques me tente également (je reviendrais, ce n’est pas grave) mon envie de champignons étant trop grande.
Et aussi parce que c’est un petit clin d’oeil à Cléophée.

 

 

 

Ma galette arrive, généreuse et gourmande ! Cela tombe bien je meurs de faim et je l’engloutis en quelques secondes. Le goût de la galette reste présente et n’est pas noyée par celle de la garniture, bien au contraire et cela tombe bien car j’adore le goût de la crêpe.
Etonnamment, j’ai encore une petite place après tout ça … du coup je tente pour une petite crêpe au citron pour finir mon repas sur une note sucrée (la Chaussey m’interpelle mais pas sûre que je la finisse, ça serait dommage, je préfère revenir une autre fois).

 

 

 

 

 

Après tout ça j’ai besoin de bouger un peu, ça tombe bien la nuit n’est pas encore tombée et le chemin de grande randonnée GR223 passe juste devant la terrasse, sur les conseils de Denis qui semble ravi de me montrer le chemin, je longe un peu ces beaux paysages de la Hague avant de rentrer tranquillement.

 

Un bon repas et une belle balade = une soirée réussie et un bidou bien rempli.

 

 

tarif : entre 3,50€ et 8,50€ pour une galette simple et entre 10€ et 15€ pour une galette spécialisée – crêpes au froment entre 4 et 6,50€ / les gourmandes sont autour de 7 et 8€

 

 

La Gravelette
crêperie du Nez de Jobourg
6 Hameau Dannery
50440 Jobourg

Tel. : 02 33 01 25 77

www.lagravelette.com

 

 

 

 

Le festival du livre jeunesse & bd

 

Encore une fois nous avions eu un superbe soleil pour pouvoir nous rendre au Festival du Livre Jeunesse et de la bande dessinée sur la plage verte de Cherbourg.

(n’hésitez pas à cliquer sur les noms pour en savoir plus sur leurs livres)

 

 

Pour un petit festival, nous n’avons pas à avoir honte : de belles rencontres ont été programmées et surtout des auteurs connus et reconnus ont fait l’effort de venir jusqu’à chez nous.

Parmi eux on notera : Romuald Reutimann (dessinateur de bande dessinée qui vient avec la sortie du tome 2 Les enfants de midvalley ), Kochka (auteur), Clémentine Beauvais (qui s’est fait connaître avec Songe à la Douceur et les Petites Reines), Guillaume Nail (l’auteur de Qui veut la peau de Barack et Angela ?)… et et et …Yvan Postel notre illustrateur bd de Cherbourg !

 

 

 

 

Pendant ce temps, des petites manifestations ont été prévues comme un spectacle pour enfants le dimanche 4 juin par la troupe de M.Ribouldingue. De même que des concours (écriture et bd) ont été mis en place cette année encore.

De quoi se divertir et s’essayer à l’illustration voir à l’écriture.

 

 

 

 

C’est toujours l’occasion de faire de belles rencontres et de belles découvertes, j’aime me balader , feuilleter quelques livres, regarder les dédicaces se faire et surtout se dire qu’on est tous ici présent de grands rêveurs !

 

 

 

Bon je suis quand même repartie avec une dédicace de Clémentine Beauvais pour les Petites Reines, mais aussi avec celle de Guillaume Nail car je ne pouvais pas passer à côté d’un polar qui se passe dans le Cotentin !!

J’ai aussi adoré qu’ils aient pensé à faire une sélection de livres en anglais ! Bon y’a pas encore les livres et bds québécoises, mais ils vont travailler dessus, hein !?!  😉

 

 

 

Coup de coeur pour le travail de cette illustratrice : Cécile Hudrisier qui a été mis en avant grâce à l’exposition Il était une fois… Contes en haïku, exposition de ses aquarelles qui illustrent le livre du même nom. Ce sont des illustrations toutes en douceurs qui m’ont beaucoup touchée.

 

 

 

Bref chaque année ce festival m’enchante, et bien que cela reste un petit festival moi je l’aime bien plus que ces grands salons où on n’approche personne tellement il y a de monde. Le Festival du Livre Jeunesse & Bd de Cherbourg a vraiment tout d’un grand !

 

 

 

Samedi 3 et dimanche 4 juin : journées grand public, 10h – 18h.
Entrée gratuite

 

 

Festival du livre de jeunesse & de bande dessinée
Ecole Dujardin, rue Dujardin
50100 Cherbourg en Cotentin

Tél. 06 79 68 92 66
contact@festivaldulivre.com

www.festivaldulivre.com

La Pierre à Feu

 

Il y a quelques temps l’ancien « Ecurie », ce restaurant caché de la Glacerie, changeait de propriétaire pour devenir la Pierre à Feu.

Ce restaurant est à l’abri des yeux, pas facile de se rendre compte qu’il est là, je pense que comme moi certains se demandent où est l’entrée (allez vers Jouet Club, c’est au pied). Pas facile dans ces conditions de se démarque, pourtant dans cette zone commerciale il y a beaucoup d’enseignes de restauration rapide et peu de bons restaurants, ce serait donc dommage de passer à côté. Surtout que les prix sont tout à fait abordables.

 

 

 

 

A la base c’est un restaurant de grillades, maintenant…c’est un restaurant de grillades. Je dis cela car il parait que certains disent que c’était mieux avant, alors que l’équipe est la même.
Certes il y a eu quelques changements, des améliorations de la carte pour proposer plus de choses comme l’ajout de poissons ou d’un burger, mais sinon pas de grands changements.

 

 

 

 

 

 

Ca tombe bien qu’ils aient ajouté du poisson, je tente avec le poisson du jour, un cabillaud et son risotto au fenouil. La cuisson du poisson est maîtrisée, sans être non plus exceptionnellement fondant, il n’est ni sec ni trop cuit, alors qu’il n’est pas facile à de cuire un poisson au feu de bois.
Et j’avoue j’aime quand c’est tout juste cuit, encore un peu cru par endroit, une cuisson particulière qui ne plait pas à tous, alors c type de cuisson conviendrait à plus de personnes je pense.
Pour le risotto, rien à dire, il était bon également.

 

 

 

Tout en étant un bon plat, ce n’a pas été un plat coup de coeur, puis le rapport qualité-prix est vraiment très bon.

N’ayant eu qu’une heure devant moi (et ayant passé le premier quart d’heure à prendre des photos) je n’ai pas le temps pour tester les desserts. On reviendra plus tard 😉

 

 

 

En tout cas on ressort de ce restaurant avec une impression de « reposé », car le fait qu’il soit entouré de verdure nous coupe complètement de notre quotidien, on ne voit pas du tout la zone commerciale, juste les arbres qui se trouvent tout autour donnant cet aspect reposant à notre coupure du midi. Et ça c’est super agréable !

 

 

tarif : 2 formules du midi :  à 14,90 € (plat+dessert+café ou entrée+plat+ café)  – à 18,90 € (entrée +plat+dessert et café )  – plat du jour et poisson du jour à 9,70 €

les trucs en plus : une carte des vins avec un bon rapport qualité/prix
Avoir l’impression d’être loinnnnnn de son quotidien, le temps d’un repas, cela n’a pas de prix.

 

 

La Pierre à Feu / anciennement l’Ecurie
La Pierre Butéec
50470 La Glacerie

Tél : 02 33 43 19 27

 

 

 

 

Ca sent l’été à Barfleur

 

Petit article aujourd’hui, je voulais juste vous donner un petit goût iodé …

 

 

 

 

 

Sentir le sable entre ses doigts de pieds, les rincer dans l’eau se poser sur le sable dans une des criques près de Barfleur, ces petites criques aux noms Vikings.

 

 

 

 

Sortir son livre et lire un petit peu ou encore en profiter pour faire un peu de pêche à pied, jusqu’à ce que le soleil commence à retomber et se dire qu’il est temps de rentrer.

 

 

 

 

 

Bref se donner l’impression qu’on est en été !

 

 

la Chèvrerie du Mesnil

 

Connaissez-vous la Chèvrerie du Mesnil ? Sans le savoir vous avez sûrement dégusté certains de leurs fromages, car on le retrouve chez plusieurs fromageries de la région.

Eric et sa femme Martine se sont installés dans cette charmante ferme proche de Carentan, au coeur du Parc Naturel régional des Marais du Cotentin, pour nous ravir les papilles.

 


 

 

Il y fabrique des spécialités fromagères confectionnées sur place dont son chèvre frais, le « Rond du Mesnil« , des déclinaisons de ce fromage frais (enrobé soit aux fines herbes, aux poivrons doux, échalotes ou aux poivres ) qui est appelé « le Roy du Mesnil » et une tarte au fromage de chèvre, la « Chevriotte« .

 

 


 

Mais Eric ne produit pas seulement des chèvres, il fait venir du lait de vache d’une autre ferme de la région pour confectionner une tomme, la tomme Cotentine. Pour l’avoir goûté, je trouve qu’elle a pour particularité d’avoir un goût plus prononcé qu’une tomme traditionnelle lui donnant son originalité.

 

 


 

 

C’est Eric qui me fait la visite et nous commençons avec la rencontre de son cheptel qui compte actuellement une cinquantaine de chèvres laitières alpines.
Suit une présentation vidéo de la ferme, on nous y explique la vie des chèvres, les techniques de l’élevage et l’art de confectionner les chèvres. Il est possible de la visionner en français ou en anglais car Eric parle très bien anglais puisqu’il y a encore peu de temps il parcourait les marchés en Angleterre pour y vendre ses fromages.

 

 


 

 

Nous finissons par le meilleur (forcément) : la dégustation !! Bon j’en connaissais déjà quelques uns : le « Roy du Mesnil » aux poivrons doux reste l’un de mes préférés ! Le chèvre frais nature est aussi vraiment excellent (essayez-le avec des fraises c’est de saisons) mais j’ai découvert celui au charbon que j’ai adoré !
 

 

 

 

Avant de nous dire au revoir, Eric nous fait visiter le reste de sa ferme avec ses cochons, ses poules et moutons. Une visite qui aura de quoi ravir tout le monde, des adultes aux plus jeunes !
 

 

 

Tarif : enfant : 2,50 € – adulte : 3 € – Dégustation gratuite
les chèvres frais sont à 3,50€, celui au charbon 2,50€

 

la Chèvrerie du Mesnil
Eric et Martine ROBERT
22, rue du Mesnil
50500 ST HILAIRE PETITVILLE

email : chevreriedumesnil@gmail.com
tél. : 06 82 91 24 10
accès à leur page facebook 

Hébergement en chambre d’hôtes à la ferme (2 à 5 personnes).

 

Vente à la ferme
Ouverture : tous les jours, groupe sur réservation le mercredi de 14h30 à 18h, le vendredi de 16h30 à 18h00 et le samedi de 14h30 à 18h avec possibilité de voir la traite.

Vente dans un Marchés de Producteurs de Pays :
Retrouvez les sur le marché de Cherbourg le samedi matin ou dans les boutiques Cotentin Terroir et la Cave à Fromage situées toutes les deux rue Grande Rue  à Cherbourg

 

 

 

le Cheesecake du Café des Halles

 

Attention pour déguster cette petite merveille, il vous faudra être patient, mais la récompense n’en sera que plus grande !

Le Café des Halles, a développé son restaurant laissant de côté le salon de thé, tout en gardant son âme de gourmand et en proposant chaque jour un dessert digne des plus belles pâtisseries !

Que ce soit ses desserts au chocolat ou sa tarte au citron dont tout le monde parle, il réalise à chacun de ses menus des créations de desserts incroyables dont un cheesecake citronné !

 

 

 

Hyper crémeux et gourmand à souhait, ce cheesecake frais (cad qu’il n’a pas été cuit) est fait maison par Michel généralement la veille. Le crémeux pour les papilles, le citron pour le pep’s et la touche fraîcheur et enfin une base de biscuits pour le croquant. Il a tout d’un grand cheesecake et se mange sans faim.

Et par rapport à l’Apple Garden Café ? Ca se ressemble mais c’est différent, chez l’Apple Garden Café vous allez avoir le new-yorkais traditionnel ou au chocolat / marron  / etc … ici il est frais et citronné. Deux versions qui se valent, alors on va où ?? Aux deux voyons !!

 

 

Et vous savez quoi, Michel doit en faire un aujourd’hui (jeudi) !!! Mais vous faites quoi encore planté là ??!!! … il n’y en aura pas pour tout le monde …

 

tarif : 4,50€ le dessert du jour // sa formule du jour  (plat + dessert) 14€

 

 

le Café des Halles
rue Boël Meslin
50100 Cherbourg-Octeville

02 33 94 68 51

> retrouvez les sur facebook

 

 

 

 

Auray

 

Comme je vous le mettais dans mon précédent article, nous avions besoin de digérer un peu avant de repartir dans notre Normandie, l’occasion de découvrir ce petit village fort sympathique : Auray !

 

 

Ce petit port niché dans le Golfe du Morbihan est riche de caractère et je ne dis pas seulement cela pour les gros nuages gris qui nous menacent, mais aussi pour le charme des maisons en granit.

 

 

 

 

Après avoir longé le port où nous avions trouvé la cantine le Yac’h, nous remontons dans la ville qui le surplombe, car oui, armez-vous de courage : ça grimpe un peu !
Mais c’est pour la bonne cause puisque nous y trouvons des petites ruelles pavées avec des habitations typiques à pans de bois et fleuries apportant un charme tout particulier et coloré à cette petite ville.

 

 


 

 

Même si nous y avons passé en tout seulement deux heures, Auray m’aura laissé un beau souvenir.

 

 

Bon maintenant retour dans le Cotentin !!

 

 

Office de Tourisme d’Auray Communauté
20 rue du Lait
56400 AURAY
tél : 02 97 24 09 75 | 02 97 24 34 94 | 02 97 24 79 18
email : infos@auray-tourisme.com

 

 

 

Arrêt au Yac’h

 

Dernier petit arrêt dans notre weekend breton et pas des moindres puisque nous nous posons pour le midi dans la crêperie et cantine le Yac’h, dans le village d’Auray ! Un arrêt à Auray, un signe!

En nous baladant le long du port, nous passons devant une petite cantine où des petits bouquets d’hortensias sont posés sur de grandes tables un peu à l’ancienne et avec des chaises longues disposées sur le bord nous invitant à nous poser là et profiter !
Et en plus, nous sommes accueillis par un chien charmant.

 

 

La petite carte et l’ambiance nous plaisent, c’est opté ! Nous nous arrêtons manger au Yac’h ! Il paraît que cela veut dire « le sain et le bien portant » … tout un programme !

Cette petite cantine est très décontractée, la décoration est faite de bric et de broc trouvés dans des brocantes avec par exemple de bons fauteuils qui donnent envie de les tester et d’y rester un moment (avec un bon livre ou des jeux de société).

 

 

 

Le menu ?? Difficile de passer à côté, il recouvre un pan de mur entier sur notre gauche quand on rentre. Nous avons le choix : un plat du jour,  le Breizh Burger du jour (leur burger personnalisé façon Yac’h & breton avec du kouign pour remplacer le pain), des salades à composer et des crêpes (dans une crêperie cela paraît logique), une carte simple mais très efficace.

 

 

 

Mais là vous me dites : « mais c’est quoi du Kouign ?? »
Attention instant culture : le Kouign est une petite galette épaisse mais souple réalisée à partir d’une crêpe avec levure que l’on cuit sur la bilig  (= la crêpière bretonne, eh non, pas la dame en cuisine !).

 

 

 

Rien à dire  mis à part qu’on se serait bien posé là plus longtemps mais bon il faut rentrer… un p’tit tour histoire de digérer et on rentre ? (le Cotentin me manque).

 

 

tarif : 14,50€ pour le Breizh Burger – crêpes entre 2,80 et 10,50€ en fonction des ingrédients.

 

 

Le Yac’h
8, quai B. Franklin – Saint Goustan
56400 Auray

02 56 54 69 43

 

 

la Trinité-sur-Mer

 

Nouvel arrêt en Bretagne, cette fois ci nous nous arrêtons quelques heures dans un petit village la Trinité sur Mer. 

Très connu de nom, ce petit village de pêcheurs est devenu au fil des ans une station balnéaire très appréciée et réputée pour les nombreuses régates qui s’y déroulent.

 


 

Nous allons donc profiter de cet interlude breton pour découvrir le village et faire le tour du port. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à parcourir quelques kilomètres le long du chenal, vous aurez ainsi une vue imprenable sur le port et la Baie de Quiberon.

 
 

 

 

En nous promenant nous avons ce sentiment de bien être, un air de vacances flotte dans l’air du fait que la Trinité a su rester simple, il y a peu de boutiques ou de restaurants sur le port. Il y en a, bien sûr, mais cela reste à taille humaine, sans avoir l’impression d’être agressé par toutes ces marques à touristes qui vous sautent dessus dès que vous faites le moindre pas.

 
 

 

Au final, nous avons passé une pause bien agréable et tout en tranquillité.

 
 

 

Saviez vous ?? La Trinité-su-Mer a été choisie par Eric Tabarly pour y faire construire le Pen Duick II !

 

 


Office de Tourisme
30 cours des Quais
56470 La Trinité-sur-Mer
02 97 55 72 21

tourisme@ot-trinite-sur-mer.fr

 

 

 

 

 

Quimper

 

Après avoir aussi bien mangé (si au Sistrot, rappelez vous mon article précédent), il faut bien se faire une petite balade digestive, cela tombe bien Quimper est une jolie petite ville à découvrir.

En sortant du restaurant et en longeant les quais de l’Odet, la rivière traversant la ville, la première rue empruntée (sur la droite) nous emmène au pied de La cathédrale St Corentin, magnifique édifice qui se dresse au milieu de la place du même nom.

 

 

Sur la gauche des petits rues typiques nous invitent à nous y engager.

 

 

Le charme de Quimper est dû au fait qu’elle a pu garder ses vieux édifices et c’est une ville chargée d’histoire que nous découvrons au travers de ses ruelles avec des maisons en pans de bois authentiques. Nous avons là un beau témoignage de la vie médiévale qui a traversé les siècles  (du XIVe au XIXe) pour arriver jusqu’à nous.

 

 

 

Puis on découvre quelques murmures, au milieu de la place se dresse une Halle … ça sent le marché ça ! Nous rentrons donc, histoire en plus de nous protéger de cette petite bruine qui s’est mise à tomber (en plus ça nous donne une bonne excuse).

 

 

 

Les Halles Saint François offre un toit à un grand marché où se côtoie de nombreux producteurs divers et variés : entre les maraichers, les poissonniers, les vendeurs de crêpes, des petits plats à emporter, des herbes en tout genre, boulangerie & pâtisseries, etc… il faudrait être difficile pour ne pas trouver son bonheur.

 

 

 

Nous nous prenons de quoi nous ravitailler car nous reprenons la route, retour en Normandie mais avec quelques arrêts sur le chemin.

 

 

Les Halles Saint François
ouvert tous les jours, fermeture à 13h le dimanche

 

 

 

le Sistrot

 

Aujourd’hui je vous parle d’une adresse un peu particulière, déjà car je vais vous parler d’une adresse Bretonne (oui je sais…) mais voilà c’est plus qu’une adresse et si vous aimez les bonnes choses vous succomberez vite aux charmes du Sistrot !

Avec ses propriétaires, c’est une jolie histoire qui nous a fait nous connaitre. J’ai connue Chloé par instagram et son compte sur la crêperie que son mari et son beau-frère (Erwan et Ronan) tenaient à Montréal. Des photos sublimes pour des crêpes originales. Eux, ils viennent de Bretagne et elle aime revoir des photos de l’Ouest de la France. De notre amour des photos, de la bonne cuisine et de nos côtes est née une très jolie amitié.

 


 

 

Du coup quand elle m’a annoncée qu’elle rentrait et que son mari et son beau-frère ouvrait un nouveau restaurant j’ai eu hâte de voir ce que cela serait, et ma surprise et mon engouement pour leur projet a été à son comble quand ils l’ont annoncé : ils feront un restaurant, oui mais aussi un bar à cidres ! Un bar à cidres, le Sistrot, quelle originalité !! Mais pourquoi on ne fait pas ça en Normandie… cela paraît tellement logique pourtant. Bref les bretons ont été plus rapides.

 

 

 

 

Attention voilà les cidres : non seulement le Sistrot vous propose une sélection de cidres bretons, mais en plus, Erwan et Ronan ont fait une sélection de cidres normands dont nos Cidres Cotentin mais également des cidres du Québec !!

Je ne peux qu’approuver ce genre d’initiatives et d’ouverture ! Du coup lorsqu’ils ont enfin ouvert, nous avons fait le trajet jusqu’à Quimper pour aller enfin saluer mon amie et gouter à ces plats qui me font tellement envie sur leur instagram !

 

 

 

 

 

L’intérieur est décoré avec énormément de goût (bois et matière naturelle), mention spéciale pour les pommes en bois qui viennent par ci par là. Bon ce n’est pas tout ça, on s’installe ?

Pour commencer on va se faire plaisir avec un petit cidre, un kir normand réalisé avec un sirop fait maison d’hibiscus. Car oui les sirops sont même fait maison !! Et je peux vous dire que c’est délicieux. Pour ceux qui n’aiment pas l’alcool, ils font également un sirop de gingembre, pas trop sucré comme on peut le trouver en commerce, un délice !

 

 

 


 

 

La carte est très simple, confirmant la qualité des plats proposés, nous commençons avec une crème de courge et graines de kasha (sarrasin) torréfiées. Alors là ils savent nous mettre en appétit, cette soupe est un délice !! Je vous défis de ne pas avoir envie de saucer juste en regardant la photo. Elle est savoureuse, toute en douceur et le sarrasin vient donner un croquant qui se marie merveilleusement à l’ensemble (depuis j’en mets aussi sur mes plats c’est pour vous dire).

 

 

 



 

 

Vient ensuite nos plats : un sauté de riz au cumin avec courge, raisins secs, pois chiches, amandes torréfiées, carottes râpées et coriandre fraîche pour moi et un croque-monsieur version galette de sarrasin, sauce Mornay et comté avec petite salade et tomates cerises pour monsieur.

Là encore les saveurs et l’originalité sont de mise ! Ils ont l’art et la manière de sortir des sentiers battus et de proposer des plats simples et originaux à la fois.

 

 

 



 

 

Même pour les desserts, ils ont tout compris : un petit dessert pour finir en beauté tout en restant simple : une tartelette frangipomme pour l’un et j’ai fait ma gourmande avec une délicieuse brioche poêlée surmonté d’une chantilly de cacao et pralin de noisettes, hyper léger et idéal pour finir un délicieux repas !

 

 

 

Un petit café et il faut déjà repartir … mais pourquoi le Sistrot est il si loin de Cherbourg ??!!!

tarif : un rapport qualité/prix incomparable : plat 10€ // entrée + plat ou plat + dessert 14€ // entrée + plat + dessert 17,50€

j’aime : tout !!! mais tout !! Leur gentillesse, la qualité des plats, le lieu, les prix, c’est l’ADRESSE à tester !

j’aime moins : mais pourquoi ils ne sont pas à Cherbourg, venez dans le Cotentin !!!  (En plus c’est mieux !!)

 

 

 

Le Sistrot
53 Boulevard Amiral de Kerguélen
29000 Quimper

 

Les Gens dans l’enveloppe chez Tout un foin

 

Quand Isabelle Monnin trouva cette enveloppe de photos, je pense qu’elle était loin de se douter que cela l’entraînerai jusque là, ici, sur la scène de Tout un Foin, en pleine tournée avec Alex Beaupain pour lire des extraits de son livre tiré de cette découverte.

Revenons depuis le début “Les gens dans l’enveloppe” vous connaissez ? C’est un livre écrit par Isabelle Monnin, donc, qui va nous imaginer la vie de ces gens sur ces photos trouvées dans cette enveloppe. Puis elle va enquêter, essayer de retrouver ces personnes.

 


 

C’est l’association Tout un Foin qui a proposé à Alex Beaupain de venir proposer quelque chose, c’est la troisième fois que l’association donne sa confiance à l’artiste pour une belle réussite, un moment unique et intimiste.

 

 

Ce spectacle va donc reprendre des extraits, des chansons. La romancière accompagnée d’Alex Beaupain, Clotilde HESME et Françoise FABIAN nous livre là une création originale dont j’ai été ravie de découvrir.

 


 

J’avais entendu parler du livre et vu qu’un cd était sorti pour l’accompagner mais je n’avais pas pensé qu’il serait adapté en spectacle. Ce fut une réussite et une oeuvre vraiment originale que l’on a eu l’opportunité de voir. La salle n’étant pas trop grande, nous avions vraiment l’impression qu’on nous livrait ce spectacle pour nous seulement, nous étions les privilégiés de la soirée.
 
 

Merci à Maxime Delauney et les organisateurs de Tout un Foin pour leur invitation.

 

tarif : 24€

 

 

Festival Tout un Foin
2 Rue de la Poissonnerie
14400 Bayeux

 

 

 

Granville, un petit port de grands voileux

 

Envie d’une petite balade ?? Le temps commence à se dégager, le soleil ressort par intermittence, le printemps se fait ressentir : quelques fleurs ici et là, des oiseaux qui gazouillent ou encore pouvoir rester plus longtemps dehors le soir !

 


 

A cette période de l’année la lumière est douce, maternelle, elle enveloppe la nature et nous fait sortir de notre cocon et tout doucement de l’hiver.

 

 


 

On en profite pour se balader, le long du port car les chasses sont encore pleines d’eau. Ce n’est pas bien grave, on dérive au travers des rues, le long du port, à la découverte des petites ruelles, des petites boutiques ou des hôtels particuliers. Et pour cela Granville s’y prête plutôt bien.
 

 

 

Connue pour son port, cette petite ville est grande pour les voileux et ceux qui aiment la mer ! D’ailleurs il y a des chances que vous y croisiez le Marité, qui a choisi Granville pour y poser l’encre, le temps de reprendre la saison.
 

 

 

La mer se ressent partout et nous donne cette impression très agréable d’être en vacances, quelque que soit la période de l’année.

 

 

Doux printemps à vous et bienvenue aux bourgeons et aux remontées de températures.

 

 

 

 

Une étoile caennaise, A Contre Sens entre bloggeuses

 

Quand des bloggeuses, gourmandes et normandes (des #gour’normandes) se retrouvent après avoir autant échangé par instagram interposé, forcément on tape fort !
Rendez-vous au restaurant A Contre Sens, un restaurant étoilé qui a eu la bonne idée de proposer des menus du midi à partir de 26 €, nous donnant l’opportunité de nous offrir un délicieux repas étoilé.

Une fois le menu lancé, les amuses-notre-bouche arrivent : le croc’, la betterave et le boudin noir sont revus façon Anthony Caillot à travers des mini-bouchées, un peu à la manière appéricube, mais en nettement meilleur.

 

 

acontresens_01

 

Vient l’entrée, nous voyons arriver des bols garnis d’une tranche de foie gras surmonté de mangue, cette tranche repose sur du canard effiloché et du céleri rémoulade. Le chef, Anthony Caillot nous entame son menu avec des associations surprenantes, j’avoue que je n’avais pas pensé à joindre le céleri au foie gras. Le plat était très bon, mais ce n’est pas celui auquel j’ai plus adhéré, en même temps, regardez la suite !

 

 

acontresens_02

acontresens_03

 

Nous avons toutes choisies le plat de poisson, une brandade croustillante, façon accra, accompagné d’un risotto crémeux au haddock. Bon ben là c’est nettement plus dans mes goûts ! Je me suis régalée, le poisson est forcément très bien cuit et fondant, le riz est délicieux et la brandade en croquette… le genre de choses que l’on pourrait picorer et manger tout ce qui a été préparé sans s’en rendre compte.

 

 

acontresens_04

 

Et là la surprise, comme l’une d’entre nous connait bien le chef, il change un peu son menu spécialement pour nous, histoire de nous faire découvrir son autre plat, du coup ce n’est pas le dessert qui vient mais c’est de la Joue de porc qui nous arrive avec sa polenta et la mousseline de panais. Heureusement que nous avons du bon pain pour nettoyer son assiette, cela serait dommage d’en laisser.

Bien entendu les quantités des plats ont été diminuées pour rentrer dans le budget du menu choisi (et aussi pour que l’on puisse tout manger).

 

 

acontresens_05

 

Donc là si on est bon, nous allons avoir le dessert ?? Et non c’est le fromage qui pointe le bout de son nez avec une mousse de camembert surmontée d’une tuile de mimolette, hyper léger. Un délice, il semble que ce soit un des plats emblématiques du chef.

 

 

acontresens_06

 

 

Enfin le dessert, bon, nous n’avons plus très faim après tout ça, mais il passera très bien, surtout avec une mousse de fruits exotiques, contenu dans sa coque en chocolat et renfermant une glace au yuzu … ça coule tout seul !

 

 

acontresens_07

 

S’arrête sur cette notre sucrée notre délicieuse rencontre gourmande avec la découverte d’une adresse d’exception ! Une chose est sûre nous y retournerons pour découvrir d’autres de des plats du chef Anthony Caillot.
 

_--

 

Info : le chef propose une version végétarienne de son menu « L’Intuition » à 44 et 56€ et prends en compte les allergies !

Tarif : menu du midi  « L’Inspiration » à 26€, entrée + plat + dessert

Mes accompagnatrices : ma fidèle Meyilo, Isabelle du blog Dans mon panier rouge et Anne-LaureT .

 

 

plusderenseignements

 

Restaurant A Contre Sens
1 étoile Michelin
8, rue des Croisiers
14000 Caen

Tél. : 02 31 97 44 48

Horaire : du mardi soir au samedi soir pour le déjeuner de 12h00 à 13h15 et pour le dîner de 19h30 à 21h15. Fermé les dimanche, lundi et mardi midi.

 

Vauville, au fil des saisons

 

J’avais quelques photos de Vauville, prises à des moments différents, mais pas suffisamment pour en faire un article par saison. Alors je me suis dit que j’allais vous faire un petit article avec ce même lieu pris lors de saisons différentes.

Soleil, temps gris, brume … le tout pris sur 8 mois.

Voici Vauville au fil des saisons !

vauville-aufildessaisons_01
vauville-aufildessaisons_02
vauville-aufildessaisons_03
vauville-aufildessaisons_04
vauville-aufildessaisons_05
vauville-aufildessaisons_06
vauville-aufildessaisons_07
vauville-aufildessaisons_08
vauville-aufildessaisons_09

 

Cela vous a plu ?
Bonne semaine à vous

Un repas pour ce soir

 

Je vous vois venir, vous allez me dire « elle y est encore ?? » ! Et oui, mais j’avais une bonne excuse : il fallait que j’aille voir la nouvelle cuisine conçue spécialement pour les Ateliers de Yannick.

Car si vous y avez déjà été, ou si vous vous souvenez de mes anciennes visites (à revoir ici), avant nous cuisinions les ateliers proposés par Yannick Leflot dans sa cuisine privée même si elle était grande et très jolie, elle n’était pas forcément adaptée pour tous les cours proposés. A présent deux ilots ont été fait pour pouvoir bien voir ce que le chef invité est en train de faire.

 

 

repasdusoir_01
repasdusoir_02

 

Seconde raison, le cours proposé était organisé avec le chef de la Satrouille à Cherbourg, Michel Briens, spécialisé dans la cuisine de marché. Et j’avais très envie de suivre un cours avec lui.
 

 

repasdusoir_03

repasdusoir_06

 

Ce cours était prévu un peu plus tard que les autres, nous avons commencé vers 17h pour repartir vers 20h mais avec un sac chargé d’un menu qui sent tellement bon que l’on a hâte de se rentrer chez soit pour le déguster.
 

 

repasdusoir_05

 

Car justement le cours était de réaliser un menu pour le soir, ainsi nous avons préparé le poisson, levé les filets, lavé et fait rôtir de bons légumes,  légumes cherchés au Jardin de la vieille école juste à côté à Tollevast. Et enfin nous avons préparé le dessert : une délicieuse tarte aux noix (tarte qu’il est possible de retrouver au menu du restaurant), qui embaumera la cuisine d’une délicieuse odeur de crème et de sucre.

Le menu est à l’image du chef, et au cours de l’atelier, il nous montre ses trucs et astuces pour réaliser ce menu, cela paraît tellement simple après.

 

 

repasdusoir_04

repasdusoir_09

 

Nous mettons tous la main à la pâte et nous sommes pleinement récompensé puisqu’en plus de repartir avec notre repas du soir, nous prenons le temps de dresser des assiettes et de goûter nos réalisations autour d’un petit verre de vin (consommé avec modération bien entendu) et de finir le cours avec toute la convivialité que l’on ressent à chaque fois que l’on se rend à ces ateliers.

Une chose est sûre, vous risquez de continuer de voir des articles sur les ateliers de Yannick.

 

 

repasdusoir_07

 

tarif cours : 65€

Accéder voir le calendrier des prochains cours (lien ici).

 

plusderenseignements

 

Les Ateliers de Yannick
cours de cuisine, de pâtisserie, oenologie
7 la Bristellerie
50690 Hardinvast

tel : 06 20 37 18 28

site internet : ateliersdecuisine-yannickleflot.fr

 

_--

 

Le restaurant la Satrouille
26 Quai Caligny
50100 Cherbourg-Octeville

tel. : 02 33 43 13 76

site internet : lasatrouille.fr

 

 

La Cour Sainte Catherine

 

Suite et fin de notre weekend dans le Calvados avec Lalydo. Après toutes ces péripéties (Deauville, la traversée en monocoque avec Claire, Honfleur et le restaurant l’Endroit), nous avions sommeil. Cela tombe bien car Armelle avait tout prévu et des chambres nous attendaient dans cette charmante maison d’hôtes : la Cour Sainte-Catherine à Honfleur.

Dans une rue un peu excentrée, nous passons la porte cochère et accédons à une petite cour plus de charmante. Il y a des plantes partout et quelques petites lumières qui viennent décorer l’ensemble.

 

courstcatherine-1
courstcatherine-2

 

 

Dans un style authentique, cette belle demeure,  typique de l’architecture normande, fait partie d’un couvent des soeurs Augustines au XVIIème siècle. Elle a été entièrement rénovée et décorée dans des tons chaleureux et naturels nous donnant la sensation d’être comme à la maison.
Nos chambres sont dans le premier bâtiment, nous grimpons l’escalier, chaque palier accueille une chambre. La mienne est située tout en haut, donnant vue sur l’intérieur de la cour et du jardin de curé.

 

 

courstcatherine-3
courstcatherine-4

 

C’est une grande chambre, toute bleue, j’ai adoré y trouver des livres posés là à attendre que l’on vienne les feuilleter. Une petite salle de bain se trouve dans le fond, petite certes mais très jolie et fonctionnelle.

 

courstcatherine-5
courstcatherine-6

 

Le lendemain, réveil matinal car nous souhaitons avec Aurélie nous balader le long du port et capter les lumières matinales (relire l’article ici), il est donc 8 heures quand nous descendons prendre notre petit déjeuner. Nous devons sortir dans la cour et nous rendre au fond, un petit écriteau sur la porte nous indique l’heure d’ouverture, nous entrons et une délicieuse odeur de café et de croissants mêlés à celui du gâteau aux pommes nous accueille. Il y a pire comme accueil.

 
courstcatherine-7
courstcatherine-8

 

Pain, croissants, pain au chocolat, confitures, beurre, céréales, gâteau, fromages etc… nous avons le choix ! Et largement de quoi se goinfrer… se ravitailler pour affronter la belle journée qui s’annoncent !

courstcatherine-9
courstcatherine-10
courstcatherine-11

 

Belle journée à vous, ainsi se termine mon weekend dans le Calvados. Merci à Armelle de Calvados Tourisme, Claire Pruvot pour nous avoir accompagnées et Lalydo avec qui ce voyage n’aura pas été le même.

 

Tarif pour les chambres d’hôtes : 120€ pour une chambre de 2 personnes et son petit déjeuner.

 

plusderenseignements

 

Chambres d’hôtes la Cour Sainte-Catherine
74 rue du puits
14600 Honfleur

tel: 02 31 89 42 40
mail : coursaintecatherine@orange.fr

site internet : www.coursaintecatherine.com

 

_--

Calvados Tourisme
Rue Renoir,
14054 Caen

_--

Honfleur, office du Tourisme
Quai Lepaulmier
14600 Honfleur

tél.: 02 31 89 23 30
Site internet : www.ot-honfleur.fr

 

 

Un Endroit pour dîner

 

En vous baladant dans la ville de Honfleur, vous vous rendrez compte que la ville regorge de petites adresses à tester. Elle est d’ailleurs connue pour avoir le célèbre restaurant d’Alexandre Bourdas : le Sa.Qua.Na. Mais en ce moment il est fermé pour travaux (à la date de notre visite car depuis il a réouvert). Il va falloir nous trouver un autre Endroit pour ce soir !

Un tout petit peu en retrait, ce restaurant se fait discret tout en brique et avec un style industriel, la devanture agrémentée de quelques petites lumières donnent une ambiance chaleureuse qui donne très envie de pousser la porte.

 

resto-lendroit-1

resto-lendroit-2

 

En rentrant, nous tombons directement sur la cuisine, ouverte et donnant sur la salle. Nous aurons une vision de ce qui se passe en cuisine tout au long de la soirée.  L’équipe s’active déjà et nous nous installons tranquillement. On pourrait penser que cela serait bruyant et pas du tout, très peu de bruits de cuisine, ou très légèrement, une petite musique en fond, bref on se sent bien comme à la maison et l’impression chaleureuse que l’on avait depuis l’extérieur se confirme à l’intérieur.

 

 

resto-lendroit-3

 

 

L’aspect chaleureux est renforcée de part le fait de la présence de fauteuils clubs ici et là et à l’étage un salon nous permet de se poser tout en regardant l’ensemble de la salle. Un petit espace très cocooning.

Passons aux plats: l’entrée, un duo d’amandes de mer et de praires gratinées (beurre d’ail & chorizo) apportent la gourmandise pour nous ouvrir les papilles.

 

 

resto-lendroit-4

 

 

 

Les plats sont copieux et accompagnés de légumes, le tout fond en bouche prouvant qu’ils ont été cuits parfaitement. La qualité des produits se ressent et sont mis à l’honneur, le restaurant place en évidence leur provenance, ainsi on sait que leurs légumes sont cultivés chez le maraîcher Bias (à Ablon dans le Calvados) et que leurs plats sont élaborés à partir de produits frais et de saison (et ça se ressent).

 

 

resto-lendroit-5

resto-lendroit-6

 

 

L’une d’entre nous a opté pour le bar, qui lui arrive entier ! Moi j’ai craqué pour le filet de poisson et l’assiette qui m’arrive est d’une beauté très appétissante : des légumes grillés, un écrasé de légumes et mon poisson se cachent sous quelques feuilles de salades et de graines germées, très colorée, c’est aussi beau que bon.

Tout le monde se tait, tout le monde savoure.

 

 

resto-lendroit-7

 

 

Nous n’avons plus très faim pour le dessert, mais cela passe toujours ! Leurs intitulés peuvent paraître classiques avec une brioche perdue au caramel et sa boule de glace ou un mi-cuit au chocolat avec un coeur au Kinder, mais il faut encore savoir les maîtriser.
Le fondant encore tiède coule et nous dévoile son coeur au Kinder, un final chocolaté qu’il nous fallait. Pour la brioche, j’avoue je savourais mon fondant du coup je ne l’ai pas vu être dégusté, mais l’assiette était vide… bon signe, non ?

 

 

 

resto-lendroit-8

 

tarif : Formule du midi  25,00€  (entrée+plat ou plat+fromage/dessert)
Formule du midi et du soir à 29,50 € (entrée+plat +fromage/dessert)  – supplément de 7€ pour fromages & dessert

 

 

plusderenseignements

 

Restaurant L’Endroit
3 Rue P et Charles Bréard
14600 Honfleur

tél.: 02 31 88 08 43
www.restaurantlendroithonfleur.com

_--Calvados Tourisme
Rue Renoir,
14054 Caen

_--

Honfleur, office du Tourisme
Quai Lepaulmier
14600 Honfleur

tél.: 02 31 89 23 30
Site internet : www.ot-honfleur.fr

 

 

Galettes 2017

 

 

Le mois de janvier est loin d’être le plus calme pour nos estomacs, passées les fêtes de fin d’année on enchaîne avec la galette des rois. Et généralement, tous les weekends c’est une galette qui est sortie pour le dessert ou le goûter.

Les boulangeries font toujours de nouvelles saveurs pour nous éviter l’indigestion et même si les versions poire-chocolat ou la pomme sont devenues à présent des classiques, j’ai pu voir des nouveautés comme la noix de coco-framboise.

Cette année je suis restée classique, une bonne frangipane n’est pas forcément évidente à obtenir (trop ou pas assez sucré, sèche ou trop grasse… les résultats sont multiples).
Je n’ai pas forcément pu faire des photos de toutes les parts de galette mangées, mais je vais vous mentionner toutes les bonnes adresses que j’ai retenues suite à mes dégustations ce mois-ci.

 

1/ La Galette frangipane de la Boulangerie d’Autrefois – Cherbourg

Bien garnie, un feuilletage dorée et avec un bon goût de frangipane, moelleuse, elle est bien sucrée sans être écoeurante, c’est mon coup de coeur pour cette année.
Le truc en moins : pas de possibilité de trouver une fève dans les parts individuelles, quel dommage

galettes2017-boulautrefois

tarif : 2€ la part individuelle

Boulangerie d’Autrefois
place Henry Gréville
50100 Cherbourg en Cotentin

_--

 

2/ La Galette frangipane du marché, la Boulangerie de Teurthéville Bocage

Un très beau feuilletage pour cette part individuelle, bien garnie également. J’ai particulièrement apprécié le fait qu’elle ne soit pas trop sucrée, moins que la précédente, on pourrait même en manger une autre !

Le truc en plus : Pour obtenir ces parts, ils découpent une de leur galette, du coup vous pouvez tomber sur la fève !!

galettes2017-boulteurtheville

 

tarif : 1,95€ la part individuelle

Boulangerie Teurthéville-Bocage
sur les marchés de Cherbourg le jeudi et le dimanche matin (Octeville)

 

_--

3/ La Galette frangipane de la Boulangerie Leblond de Valognes

Une bonne galette elle aussi. Je n’ai malheureusement pas de beaux visuels pour elle, vous pouvez la voir au four sur mon compte instagram. Nous nous sommes également régalés avec, encore tiède, loin d’être sèche son bon goût de frangipane fondait en bouche, elle est bien garnie et un peu plus sucrée.

Le truc en plus : ils proposent des fèves à l’effigie des monuments du département

Boulangerie Leblond
3 Rue Villault Duchesnois
50700 Valognes

 

 

 

Honfleur, le temps d’une soirée

 

 

Arrivées fraîchement par la mer grâce à la navigatrice Claire Pruvot (revoir l’article  ici si vous l’avez loupé), nous voici arrivées à Honfleur pour y passer la soirée.

C’est parti pour une visite intimiste de la ville.

 

honfleur-01

 

Qui ne connaît pas Honfleur ??! Cette ville du Calvados est connue pour le charme pittoresque de ses rues et surtout de son port.

Elle est notamment très appréciée pour les maisons très hautes qui longent le vieux bassin. Ces maisons sont vraiment particulières, nous nous rendons compte que les étages supérieurs sont accessibles depuis la rue du Dauphin et la rue des Logettes, situées derrière. Le rez-de-chaussée, lui, est accessible depuis le quai. « Coupées en deux », elles ont presque toutes deux propriétaires différents, plutôt originale.

 

 

honfleur-02

honfleur-03

 

 

Nous avons rendez-vous avec l’office de Tourisme qui organise en fin de journée une visite guidée intitulée “Histoire et légendes”.
Suivant notre guide (très bavard, cela présage de jolies anecdotes), nous débutons cette balade et découvrons des bâtiments datant du Moyen-âge, des passages très anciens, car  la ville a eu la chance d’être préservée par la Seconde Guerre.

 

 

honfleur-04

honfleur-05

 

Comme l’un des greniers à sel de la ville. Édifiés en 1670, ils permettaient d’entreposer 10 000 tonnes de sel destinées à la pêche à la morue sur les bancs de Terre-Neuve. Conservés par la ville, ils sont utilisés aujourd’hui comme salle communale et justement le soir de notre visite, un petit salon de gastronome était organisé (comme s’ils savaient que l’on venait!!).

C’est un vrai voyage dans le temps.

 

 

 

honfleur-06

honfleur-07

 

L’art a une part importante également puisque des artistes (un peu connus comme Gustave Courbet, Eugène Boudin, Claude Monet … rien que ça) ont formé l’École de Honfleur, contribuant de ce fait à l’apparition du mouvement impressionniste.

 

 

honfleur-08

honfleur-09

 

Bref c’est une ville chargée d’histoire et riches que nous avons découvert.
Je ne sais pas vous, mais moi tout ça cela m’a donné faim !

 

Merci à Armelle, retrouvez Aurélie sur son blog Lalydo le Blog

 

_--

Visite « Histoire et légendes »
tous les samedis à 18h ou 21h
tarif : 8€ / pers (plein tarif) – 4€ / pers (tarif réduit) – 22€ pour les familles – gratuit pour les moins de 10 ans

 

plusderenseignements

 

Calvados Tourisme
Rue Renoir,
14054 Caen

_--

Honfleur, office du Tourisme
Quai Lepaulmier
14600 Honfleur

Tél.: 02 31 89 23 30
Site internet : www.ot-honfleur.fr

 

 

 

 

 

En mer avec Claire Pruvot

 

 

Je reprends avec la suite de notre périple avec Lalydo et Armelle de Calvados Tourisme , vous vous souvenez ? Nous étions à Deauville (à relire ici) et nous venions de déjeuner (ici) avant de partir pour une petite balade en mer.

 

 

 
clairepruvot-1

clairepruvot-2

 

Connaissez vous Claire Pruvot ? Non ?

Claire est navigatrice professionnelle, depuis 2013,  elle a parcouru plus de 11000 milles en course en solitaire. Le 19 juin dernier elle a donc participé à sa 4ème  Solitaire du Figaro, c’est à signaler puisque Claire faisait partie des 4 femmes, les seules, qui prenaient le départ de cette célèbre course.

 

 

clairepruvot-3

 

 

Claire nous accueille, super souriante, nous explique tout et nous donne des combinaisons pour nous protéger pendant la « balade ». Avec elle, nous sommes loin des clichés du marin austère.

 

 
clairepruvot-4

 

Les présentations faites et les combinaisons enfilées, nous embarquons sur son voilier Le « Figaro Port de Caen-Ouistreham » pour nous rendre à Honfleur !! Je dois vous avouer que généralement je prends la voiture, mais là, l’occasion était trop belle de découvrir la côte autrement.

N’oubliez pas votre cocculine, ça va secouer !!

 

 
clairepruvot-5

clairepruvot-7

clairepruvot-6

 

A belle allure , c’est à dire à une vitesse d’environ 11/12 noeuds, nous avons ainsi rejoint Honfleur. Cela a secoué ! Mais quelle expérience incroyable !! En une bonne heure et demi nous avons pu observer la côte entre Deauville et Honfleur. Nous avons eu beaucoup de chances et nous sommes passés entre les quelques trombes d’eaux qui sont tombées deux ou trois fois dans la journée (enfin de la chance… non c’est normal en Normandie), profitant justement des apparitions du soleil se reflétant dans la mer.

 

 

clairepruvot-8

clairepruvot-9

 

 

Depuis de Honfleur, nous reprenons l’embarcation le lendemain pour revenir sur Ouistreham, le temps est déjà un peu plus clément nous permettant d’observer quelques oiseaux… et un gros ferry qui rentre au port.

 

 
clairepruvot-10

clairepruvot-11

 

 

Cette expérience, en plus de m’avoir fait voir ce paysage, moins connu pour nous depuis la mer, j’aurais ainsi pu rencontrer Claire et cela m’aura donné un (tout) petit aperçu de la vie au bord d’un voilier monocoque.

Je vous montre ce qu’on a vu à Honfleur ?? La suite bientôt…

 

 
clairepruvot-12

 

Il se passera quoi pour Claire en 2017 ? Claire Pruvot a pour projet de participer à la Transat Jacques Vabre, une course en double en novembre 2017 mais aussi à la prochaine Route du Rhum en 2018.

 

 

plusderenseignements

 

Calvados Tourisme
Rue Renoir,
14054 Caen

site internet :www.calvados-tourisme.com
 

_--

 

Claire Pruvot
Pour en savoir plus sur Claire et suivre ses projets à venir : 
www.clairepruvot.com

 

 

Belle année 2017

Après quelques jours de repos, je reprends le chemin du blog ! Et je commence en vous souhaitant mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

Je voulais vous remercier tous, vous qui me suivez, qui me laissez ou non des  messages, qui échangez avec moi. C’est toujours un immense plaisir de voir que vous avez découvert un lieu, une adresse, que vous y avez emmené des proches et que vous avez passé un bon moment.

Ce blog a pour but de partager et je pense que cela fonctionne pas trop mal. De ce fait (désolée) mais il n’y aura pas de bonnes résolutions en 2017, je garde le cap et continue sur ma lancée pour vous proposer encore et toujours de découvrir le Cotentin et la Normandie.

Encore merci, 2017 sera gourmand !

Brunch du Chef spécial St-Jacques

 

 

Pour ceux qui me suivent sur facebook et instagram, vous avez pu voir quelques photos du Brunch dégusté avec Meyilo chez la Compagnie Ordinaire de la Mer, dans la maison de la Mer, en plein centre de Port-en-Bessin.

 

brunchstjacques-1

 

Le 10 et 11 décembre dernier, à Port-en-Bessin, les Filles du Bord de Mer avaient convié le chef Sébastien Rémy pour qu’il confectionne un brunch autour de la coquille Saint-Jacques. Ils connaissent bien puisqu’il y a un an, ils organisaient déjà ensemble un cours de cuisine autour du coquillage (article à relire ici).

 

brunchstjacques-2

 

Nous ne voulions pas rater cela avec ma complice gourmande et nous avons sauté sur l’occasion (et sur la réservation) pour retourner voir les Filles du Bord de Mer. Cela aura été l’occasion de retrouver également une autre gourmande, Isabelle, du blog Dans mon panier rouge.

 

brunchstjacques-3

 

Chez les Filles du Bord de Mer, c’est un repère de gourmand{e}s !

 

brunchstjacques-4

 

Nous avons commencé notre repas par, au choix, du champagne Francis Boulard ou un smoothie, comme vous pouvez le voir sur les photos, nous avons opté pour le smoothie qui était délicieux.

 

brunchstjacques-5

 

Il a très vite été accompagné de deux confitures maisons du chef, la première aux tomates bio du Bessin Manche, menthe et poivre Timut ; la seconde, une confiture de courges bio du Bessin cardamome. Délicieuses !! Mention spéciale pour celle à la courge qui avait comme un petit goût de gingembre. Pour déguster ça, nous avions du pain et beurre d’Isigny et un carrot cake ultra moelleux dont on n’avait qu’une envie reprendre une part.

 

brunchstjacques-6

 

Mais il fallait garder de la place, la suite arrivait : des noix de Saint Jacques aux agrumes confits servis dans leur coquille. Frais et ultra léger, cela se mange tout seul.

 

brunchstjacques-7

brunchstjacques-8

 

Cela sera suivi d’un tartare de noix, surmontée d’une mousse de lait au lard de cochon de Bayeux sur lesquels Astrid est venu nous servir un velouté de rutabaga. Je peux vous assurer que c’est aussi bon que c’est beau ! Mention au velouté, je ne sais pas comment Sébastien Rémy a réussi à le sublimer ainsi, moi je n’y arrive pas.

 

 

brunchstjacques-9

 

Maintenant que nous avons eu les entrées, place au plat : noix snackées, petit épautre à l’étouffée et légumes bio du Bessin (courge, céleri, chou patchoï) avec des algues marinées et une émulsion de corail …. pffff…. mais pfffff…. je ne sais pas quoi dire d’autre mise à part que j’en reprendrais bien un peu !

 

brunchstjacques-10brunchstjacques-11

 

S’en suit un premier dessert (oui vous avez bien lu, un second va venir!!) : un caillé d’Isigny surmonté d’un biscuit feuilletine praliné et accompagné d’une brunoise de fruits (ananas, clémentine, gingembre).

 

brunchstjacques-11bisbrunchstjacques-12

 

Le second dessert arrive : un sablé viennois au chocolat, histoire de terminer en apothéose.

Nous avons fini par une boisson chaude, pour faire passer tout ça.

On nous offre en repartant un sachet de délicieux biscuits aux épices de Noël qui ne feront pas long feu.

 
 
brunchstjacques-13

 

tarif : 37€ par personne, cela paraît cher pour un brunch si on le compare aux autres, mais il est unique, élaboré par un chef avec des mets délicats et pour vivre cette expérience unique et éphémère, dans ce lieu qui plus est, je n’hésite pas !

 

 

Le Gang des Nor{gour}mandes : le blog de MeyiloDans mon Panier RougeLes Filles du bord de Mer

 

plusderenseignements

La Compagnie Ordinaire de la Mer
6, rue de Bayeux
14520 PORT EN BESSIN, Normandie
email : info(at)compagnie-mer.com
tel : 0777 222 470

_--

Sébastien Rémy – chef de l’Angle Saint-Laurent
4, rue des Bouchers
14400 Bayeux

tel : 02 31 92 03 01

www.langlesaintlaurent.com

Balade pieusaise

 

Cela faisait longtemps ! Alors que l’heure est au cocooning avec un bon chocolat chaud et des madeleines à tremper dedans, je vous emmène vous aérer un peu !

Aujourd’hui, accompagnée de Meyilo (toujours là quand il s’agit des bonnes choses), nous nous faisons avec la CCH de Beaumont-Hague, une de leur nouvelle randonnée  : Ambiance bucolique en terre pieusaise  qui nous fait découvrir la campagne du canton des Pieux.

 

rando-chateau01 rando-chateau02 rando-chateau03

 

 

Elle démarre au Château de Sotteville.  Nous sommes accueillis par la propriétaire elle-même, Mme De Larturière et nous fait visiter les extérieurs du château et nous conte son histoire et comment elle est devenue propriétaire de ce château bien dissimulé des routes environnantes.

 

 

 

rando-chateau04

rando-chateau05 rando-jardin01

 

 

A la suite de la visite nous commençons notre balade « bucolique » et nous découvrons les petits chemins valonnés de la campagne pieusaise. C’est une belle découverte car je ne connais que très peu cette région, un peu la ville des Pieux mais la campagne pas du tout.

 

 

rando-jardin02 rando-jardin03 rando-jardin04

 

Nous arrivons plus tard chez Philippe Brisset, qui nous fait découvrir son jardin privé Au Phil du Jardin sur la commune d’Helleville. Entre de nombreux conseils, il nous raconte comment il a construit ce joli jardin où on prend plaisir à se perdre et admirer les plantes.

 

 

 

rando-jardin05 rando-jardin06 rando-jardin07

 

La visite terminée, nous repartons… retour au château !! 7 km tout de même, et on ne s’en ait même pas rendu compte. Mme De Larturière nous attend avec des photos anciennes du domaine et surtout avec de quoi nous ravitailler avec du bon jus de pommes et des petits biscuits de la Maison du Biscuit ! On resterait bien encore un peu mais 19h arrive et il est temps pour nous de regagner nos chez nous !

 

 

rando-legouter

 

 

tarif : 6 € TTC/personne

Retrouvez l’article de Meyilo sur son blog  leblogdemeyilo.blogspot.fr

 

plusderenseignements

 

Office de Tourisme de la Hague, Cap Cotentin
1 place de la Madeleine
50440 Beaumont Hague

Tél : 02.33.52.74.94
site internet : www.lahague-tourisme.com

 

_--

 

Le Jardin « Au PHIL DU JARDIN » 
Marie-Christine & Philippe BRISSET
13 village de Reyneville
50340 HELLEVILLE
Vous pouvez le visiter lors des journées organisées avec Cotentin Jardins 

 

 

MANCHE BOX avec Couleurs, Saveurs

 

J’ai été très très sage cette année ! La preuve ? On m’a offert la nouvelle box à offrir de Manche Tourisme : La Manche Box Table Gourmande !

Elle se compose d’une sélection de 30 adresses de restaurants pour un repas à deux et répartie sur l’ensemble du territoire de la Manche. De quoi avoir du choix !

Et du coup je peux vous dire que le choix n’a pas été facile, mais cela faisait un moment que j’avais envie de tester Couleurs, Saveurs, dont le chef Benoît Delbasserue était venu faire un cours de cuisine chez les Ateliers de Yannick Leflot (à relire ici). L’occasion était trop belle, mon choix était fait !

 

 

couleurssaveurs-1

couleurssaveurs-2

 

Après avoir reçu notre box, nous avons donc réservé en précisant que nous avions une Manche Box Table Gourmande auprès du restaurant. Restez plus qu’à y aller et déguster !

 

 

couleurssaveurs-3

couleurssaveurs-4

 

La Box comprend  un repas pour 2, les boissons du repas sont à notre charge, mais quand il n’y a plus que cela à payer à la fin franchement autant se faire plaisir et prendre un bon verre pour accompagner le repas.

 

couleurssaveurs-5

 

Chaque restaurant a son fonctionnement pour cette box, il vous suffit de vous référer au livret pour en savoir plus. Dans le cas de Couleurs, Saveurs, c’est le menu « Couleurs locales » qui était pris en charge, avec un kir offert.

 

 

 

couleurssaveurs-6

couleurssaveurs-7

 

 

Ce repas a été une très belle expérience, une excellente découverte gustative.

Le chef fait des choix audacieux et propose des associations auxquelles je n’aurais pas forcément pensées. Le résultat a été à la hauteur !

 

 

couleurssaveurs-8

 

Que ce soit avec la tête de veau, couteaux au beurre d’herbes et émulsion wasabi  ou encore le pavé de cabillaud, son houmous et le bouillon au chorizo mais encore le râble de lapin à la moutarde, carottes et chou-vert, nous ne parlions pas beaucoup (plutôt bon signe) et nous avons tout saucés (très bon signe) et nous sommes régalés comme rarement !

 

 

couleurssaveurs-9

 

 

La cerise sur le gâteau a été le dessert : le tiramisu à leur façon.

Rien à voir avec la version classique du tiramisu, peut importe, c’est tellement bon qu’on en reprendrait bien même si on n’a plus faim !

 

 

couleurssaveurs-10

 

Ces deux découvertes nous ont ravi car en plus d’avoir pu nous faire plaisir grâce à la Manche Box Table Gourmande, nous avons découvert une excellente adresse et nous y retournerons, vous pouvez compter sur moi !!!

 

tarif : 50€ pour la MANCHE Box Table Gourmande

 

 

Merci Julie de Manche Tourisme !!!! Et au chef Benoît Delbasserue pour ce super accueil et ce bon moment de partage.

 

 

plusderenseignements

LA MANCHE BOX Tables Gourmandes
détails, prix, fonctionnement à découvrir ici : http://www.manchetourisme.com/coffret-cadeau-restaurant

Et découvrez les nombreuses autres boxes proposées par Manche Tourisme !

 

_--

 

Restaurant Couleurs, Saveurs
2 Route de la Bretonnière
50290 Bricqueville-sur-Mer

tél. : 02.33.61.65.62

site internet : couleursaveurs.unblog.fr

 

 

 

Instameet au musée Utah Beach

 

Le 19 novembre dernier, Manche Tourisme a organisé le premier Instammet manchois, l’occasion pour nous, instagrameurs de la Manche, présents de se rencontrer enfin.

Le rendez-vous a été donné au musée du débarquement d’Uthah Beach, et pour commencer nous avons eu le droit de faire une petite balade en Jeep comme mise en bouche. C’est à bord d’une Jeep Willys conduite et commentée par Normandy Jeep Tours que nous avons fait le tour du musée et accéder aux plages.

 

instameetmanche-1

instameetmanche-2

instameetmanche-3

 

A la suite nous avons eu la visite guidée du musée du Musée du Débarquement à Utah Beach, musée qui a été construit à l’endroit exact où le débarquement a eu lieu, c’est dire s’il est chargé d’histoire. Et si comme moi vous avez fait tous les musées lors des visites scolaires lorsque vous étiez petits, je peux vous dire qu’ils ont en général bien changé, ils se sont modernisés, enrichis. C’est l’occasion de le redécouvrir !

 

 

instameetmanche-4

instameetmanche-5

 

Venez admirer le magnifique bombardier B26. Je vous mets également au défi de rester insensibles devant les portraits de vétérans, de superbes portraits loin des clichés dramatiques de cette période historique.

 

 

instameetmanche-6

instameetmanche-7

 

Retrouvez des objets de l’époque dont ceux apportés par les soldats américains comme la 1ere bouteille de coca, des chocolats, les cigarettes, etc. La salle qui suit est magnifique, ouvrant sur la plage, elle restitue l’ambiance sur place le jour du débarquement avec un tank.

Un musée à (re)découvrir !

 

 

instameetmanche-8

instameetmanche-9

 

Et pour finir, un petit goûté normand histoire de discuter ensemble.

Qui était présent ?
bouboutik // Julie_Hurricane // Anlorh // AnneClaireBCN // ThomasMPhotographie // Chimmyyyyy // Lea_Guillotte // Teddy_bear_photos
et moi !

 

instameetmanche-10

 

Merci à Manche Tourisme pour cette organisation et au Musée de nous avoir accueillis.

 

 

plusderenseignements

Musée du Débarquement Utah Beach
50480 Sainte Marie du Mont
tél. 02.33.71.53.35

www.utah-beach.com

_--

Manche Tourisme
Maison du Département
98, route de Candol
CS 73108 – 50008 SAINT-LÔ cedex

tél. 02 33 05 98 70

www.manchetourisme.com

 

_--Normandy Jeep Tours
50480 Sainte Mère Eglise

tél. 06 76 16 95 20

www.normandyjeeptours.com

Un cours de cuisine iodée

 

 

Chaque année les Filles du Bord de Mer nous gâtes ! L’année dernière en plus de leur restaurant éphémère, elles nous avaient préparés un atelier cuisine suivi du repas dans un de leur gîte et face à la mer, à Port-en-Bessin.

 

cours-stjacques-01

 

L’atelier était spécialisé sur la Saint-Jacques, produit emblématique de Port-en-Bessin et sublimée par les talents du chef de l‘Angle Saint-Laurent à Bayeux, ce qui permettait de le découvrir par la même occasion.

 

Elles donnaient donc rendez-vous le samedi 12 décembre 2015, dans leur gîte La Mer est belle, à Port-en-Bessin et face à la mer ! Un endroit idyllique pour savourer ce met d’exception !

 

cours-stjacques-02
cours-stjacques-03

 

Le but de cet atelier ? Préparer la coquille Saint Jacques sous différentes façons  : crues en entrée accompagnées de 2 sauces aussi délicieuses l’une que l’autre, puis poêlées pour le plat avec une purée de topinambours et en dessert … non quand même, pas de Saint Jacques au dessert mais un croustillant au chocolat blanc avec des pommes caramélisées.

 

cours-stjacques-03bis
cours-stjacques-04

 

 

Les Filles du Bord de Mer ont convié le Chef Sébastien Rémy à animer cet atelier. Il nous montre ses astuces, nous fait « travailler », on met tous la main à la pâte et il reste pour tous très accessible, parlant avec passion de la cuisine, toujours super souriant. Vous ne risquez pas de vous trouver bête face à lui, il arrive à rendre la cuisine simple et nous montre qu’on est tous capable de cuisiner.

 

cours-stjacques-04bis

 

Une fois le repas préparé, on dresse la table et on passe à la dégustation, tous ensemble et en discutant avec le chef. Trois heures viennent de passer et on ressort ravi, reste plus qu’à faire une petite balade dans la ville pour digérer !

Tout est compris dans le prix : les boissons, le cours, la dégustation … et le pain pour saucer car franchement on n’a pas envie d’en laisser tellement c’est bon.

 

cours-stjacques-05
cours-stjacques-06

 

L’ambiance est très conviviale, on se croirait presque à un repas de famille ! Bref encore une fois une belle activité proposée par les Filles du Bord de Mer. Elles savent recevoir !

 

cours-stjacques-07

cours-stjacques-08

Et vous savez quoi ? Même si cet atelier n’est pas reconduit cette année, les Filles du Bord de Mer continue à exciter nos papilles. Pour cette fin d’année elles ont organisé deux événements : une boutique éphémère de créateurs le 3 et 4 décembre dans leur boutique la Compagnie Ordinaire de la Mer à Port-en-Bessin, pas mal avant Noël pour trouver des cadeaux originaux.

Et le weekend du 10 et 11 décembre 2016, un brunch avec des petits plats préparé par le Chef Sébastien Remy (oui toujours lui !!! Je crois qu’elles l’aiment bien…) autour de la Saint Jacques.

Pour en savoir plus : info@lesfillesduborddemer.com ou par téléphone 07 77 22 24 70.

 

cours-stjacques-09

 

tarif : 85 euros/pers. comprenant le café d’accueil + le cours + déjeuner-dégustation boissons comprises avec coupe de champagne, verre de vin/cidre fermier et café.

 

plusderenseignements

 

La Compagnie Ordinaire de la Mer
6, rue de Bayeux
14520 PORT EN BESSIN, Normandie
email : info(at)compagnie-mer.com
tel : 0777 222 470

 

_--

 

Sébastien Rémy – chef de l’Angle Saint-Laurent
4, rue des Bouchers
14400 Bayeux

tel : 02 31 92 03 01

www.langlesaintlaurent.com