Tous les articles classés dans : Cotentin

les sauces N’OYE

    Je voulais vous faire découvrir un produit aujourd’hui, ou plutôt 3 ! Les sauces N’OYE ! Leur particularité ?! D’abord, ce sont des produits originaux et, ensuite, elles sont d’origines Saint-Loise, 100% normande ! Mon mode chauvine s’enclenche forcément, alors quand on me demande si j’ai envie de les tester pour me rendre compte par moi-même, je dis oui ! Alors un grand merci à Anne Christelle qui m’a fait parvenir ces échantillons.     Elle, c’est Julie, elle a créé les recettes et est originaire du Laos – lui, c’est Jean-Pierre,  il vient de Saint-James. À eux deux, ils ont créé la marque N’oye. Sous cette marque, il existe trois sauces différentes, que vous pouvez utiliser chaudes ou froides : – Sésame & piment du Japon – au Gingembre – au Saté (un mélange d’épices en poudre de couleur rouge)       Pour chacune de ses sauces, ils ont associé des produits d’ici et de là-bas, comme le vinaigre de cidre avec le piment, gingembre ou encore le saté. Ce qui …

Virée au Club Dinette

    Depuis un an, nous avons vu pousser à Cherbourg une nouvelle adresse originale qui mérite une petite virée : le Club Dînette ! Installé sur la rue Tour Carré, entre la mairie et les Halles, difficile de s’imaginer qu’une cantine s’est installée ici quand on passe devant. Et pourtant, même si vous venez parce que l’on vous a parlé de l’endroit ou si vous tombez dessus par hasard, vous allez être très agréablement surpris !     Au Club Dînette, le client n’est pas roi, il est responsable !! Le BIO et le commerce équitable sont privilégiés dans la cuisine d’Estelle, mais surtout, elle est locale et l’équipe se fournit auprès de producteurs locaux dans la mesure du possible. Ils cherchent également à éviter le gaspillage, ainsi vous allez avoir un espace pour venir chercher votre pain et l’eau, à prendre en fonction de ce que vous comptez manger. Les épluchures, elles, vont au compost … Bref de vrais Colibri.       La carte est à l’image du lieu : 2 plats …

Moulin du Cotentin

  Il y a quelque temps, nous avons eu la chance d’être invitée par les offices de tourisme du Cotentin à venir découvrir avec d’autres blogeur(se)s et instagrammeur(e)s le beau Moulin du Cotentin. Moi qui n’avais jamais eu l’occasion de le visiter, j’ai trouvé l’invitation bienvenue ! Idéalement situé (à 120 mètres d’altitude) pour « capter » le vent, le site offre un panorama exceptionnel sur notre beau bocage normand de Fierville-les-Mines, entre Saint-Sauveur et Barneville.     Nous sommes accueillis par Henri, le meunier, et Céline. Lui, vient tout juste de préparer le pain, il nous attend pour le mettre à cuire dans le four à pain, il les façonne devant nous et hop au four pour 30 minutes !     Céline nous fera visiter l’intérieur du moulin, elle fera déployer ses ailes au moulin et nous expliquera tout le processus pour passer du grain (farine blé T65 ou T110, sarrasin, épeautre…) à la farine, la différence avec le son. Ce moulin date de 1744, il est dit « moulin Tour”, c’est-à-dire que sa toiture repose …

l’Edulis, Granville

  Envie de petite adresse, celle que l’on trouve au fond d’une impasse, pas très grande, mais où on y mange remarquablement bien ? C’est tout ce qui caractérise ce restaurant l‘Edulis de Granville, cela fut une super découverte. On rentre ? Nous cherchions une petite adresse pour se retrouver avec Lalydo, on ne pensait pas que l’on trouverait aussi bien. Vu de dehors difficile d’imaginer qu’il y a un restaurant cacher là, et pourtant l’ardoise du jour nous propose un plat du jour autour de 15 € (20 € avec le dessert) et quand on voit la qualité de ce qui nous a été présenté, le rapport qualité/prix est incomparable.     Sans pour autant avoir vu l’intégralité de sa carte, il est clair que Jonathan Datin, le chef, utilise des produits frais et de saisons, c’est moderne tout en étant simple. Nous avons commencé avec des petits amuse-bouches salées aux formes sucrées (choux et panna cotta), détournement très à la mode en ce moment. À travers son plat, j’ai senti un respect des …

Une soupe pour aider Lauriane

  C’est une jolie histoire qui s’est déroulée dans Cherbourg, Pierre Marion, le chef du Pily, a fait la connaissance d’une jeune femme qui s’entraînait régulièrement à la piscine. Intrigué, il alla lui parler, Lauriane lui expliqua alors son projet : traverser la Manche à la nage pour venir en aide à une association, 2Bouts ici et Ailleurs (informations à retrouver en bas de page).   Outre l’information qui sous-entend que Pierre va à la piscine, le projet a plu au chef qui décide avec son ami Manu de la Cave à Fromages de lancer une petite animation pour l’aider à faire connaître son projet. C’est ainsi que nous avons pu déguster dans les rues de Cherbourg, un samedi pluvieux, une bonne soupe bien chaude, dont les dons ont été reversés à Lauriane.     En quoi consiste le projet de Lauriane ? En août prochain, elle essayera de relever de défi de traverser à la nage la Manche de Douves en Angleterre jusqu’au Cap Gris Nez en France. Le but étant d’aider l’association 2Bouts …

Nouveau chef au Landemer

    Il y a peu, j’ai été invité à rencontrer le nouveau chef du restaurant le Landemer et sa cuisine, une invitation autour d’un apéritif « déjeunatoire » qui ne se refuse pas !   Arrivée sur place, je ne peux qu’admirer le lieu, que je connais pourtant, mais il faut avouer qu’ils ont la chance de bénéficier d’un cadre de vie incroyable ! Le Landemer est situé à Urville-Nacqueville, aux portes de Cherbourg. Ce très bel établissement a été restauré entièrement il y a quelques années seulement (en 2014) par Lionel Lissot et Laurent Blaise qui ont eu la gentillesse de me convier. Leurs efforts ont été récompensés en ce début d’année puisque l’hôtel a été classé pour la deuxième année consécutive, comme le troisième meilleur hôtel trois étoiles de France, rien que ça ! Lorsqu’on rentre dans la salle du restaurant, nous sommes d’abord étonné par la saille réduite :  22 couverts nous y attendent. Loin d’être un reproche (je le précise), je trouve justement que c’est un plus pour cet endroit, car cela le …

dans les Dunes de Biville

  Besoin de lumière ? Pas vous ? Avec cet hiver très pluvieux, chaque journée ensoleillée est précieuse et nous en profitons. Je vous emmène donc nous balader dans notre Egypte à nous : les dunes de Biville, dans la Hague. Vous venez ?       Sur la route qui permet de joindre Beaumont aux Pieux (la D37), tournez sur la droite lorsque vous atteignez les hauts de Biville et descendez. Passez le bourg et continuez, vous allez forcément atteindre le parking des dunes. Vous êtes arrivé ?           Prenons sur la droite, nous passons entre les dunes et longeons depuis les hauteurs la mer, il n’y a pas vraiment de sentier, suivez votre intuition, votre envie. Moi, je suis allée jusqu’en Egypte, vous comprendrez en y arrivant sur cette portion de la plage, car l’art a repris possession de notre triste histoire pour notre plus grand plaisir.         Cela vous plaît ? Il y a les vestiges d’un pachyderme de l’autre côté ! Faites demi-tour, en …

un Dôme très choco

  Au Café des Halles, à chaque jour son dessert et un dessert qui n’a rien à voir avec les classiques mousses au chocolat / crème brulée et tarte tatin que l’on trouve sur toutes les cartes de brasseries. Ici, vous pouvez certes trouver des classiques comme la tarte aux citrons, mais au goût cela n’a rien à voir. Aujourd’hui, je me sens comme une privilégiée, me rendant sur place pour un rendez-vous professionnel, Michel me fait découvrir son dessert du jour : un dôme très chocolat.     En le voyant, on est curieux de découvrir l’intérieur alors même que le glaçage miroir réalisé nous renvoie notre propre reflet, des petites noisettes nous donnent une petite idée du croquant. On n’attend pas plus longtemps : on coupe ! À l’intérieur, le dessert se montre dans sa simplicité : un biscuit chocolat surmonté d’une mousse légère au chocolat.     En quelques secondes, ce dôme au chocolat est avalé, digne des pâtisseries, il est léger pour un tout très cacaoté, il plaira aux petits et …

Restaurant les Fuchsias

  Cette adresse je la connais et j’en entends parler depuis que je suis toute petite mais le style et les idées reçues m’ont mis dans la tête que je n’y serais pas à ma place, trop huppé. Et puis un jour j’ai osé visiter le petit jardin attenant et, dans un même temps, j’ai découvert le compte du chef cuisinier sur instagram. Devant la beauté des plats, ma curiosité, mais surtout ma gourmandise, l’a emporté sur mes idées reçues et j’en suis très contente !     Cet incontournable du Val-de-Saire, est une histoire de famille, depuis 1829, l’hôtel-restaurant évolue et devient de plus en plus beaux au fil des années et de ses propriétaires, plus prestigieux aussi. C’est le petit fils qui est aujourd’hui aux manettes depuis 2015. A voir comment il va apporter sa touche pour moderniser l’image que l’on a de l’établissement.       Alors certes, c’est chic, soyons honnêtes, la salle ressemble un peu à la salle à manger de ma grand-mère, mais lorsqu’on arrive dans la véranda… je …

Un Monde sans Faim

  Il fait parler de lui depuis son ouverture, le Monde sans Faim, restaurant unique en son genre situé à Sainte-Mère-Eglise, vous accueille toute l’année et nous propose une cuisine inspirée du monde. Intriguée (et surtout très curieuse), nous sommes partis à la rencontre de ce cuisinier athypique.     Nous avons eu beaucoup de chance, déjà car nous nous sommes rendus compte qu’on était lundi et que le restaurant était ouvert, deux mots rarement compatibles ; mais aussi car aujourd’hui c’est le lundi de la rentrée et de ce fait il y a presque personne alors que le restaurant fait généralement carton. Cela me permet de prendre tranquillement mes photos sans gêner qui que ce soit.       L’intérieur est … rock’n’roll !! Décoré de bric et de broc, on retrouve des objets que l’on a vu ou eu plus jeune, la seconde salle est, elle, très différente avec sa grande bibliothèque le tout dans une ambiance chaleureuse et conviviale.     Ici la cuisine est faite maison et le restaurant est connu …